Coronavirus : l'épidémie progresse en Pays de la Loire avec 916 cas avérés et 24,1 cas pour 100 000 habitants

Des soignants en réanimation autour d'un patient souffrant ducovid-19 / © Luc Nobout / MAXPPP
Des soignants en réanimation autour d'un patient souffrant ducovid-19 / © Luc Nobout / MAXPPP

L'Agence Régionale de Santé (ARS) égrène jour après jour les chiffres de l'épidémie de covid-19. Ce mardi 31 mars, 64 cas avérés supplémentaires ont été constatés ces dernières 24 heures, et 71 personnes sont décédées à l'hôpital depuis le début de l'épidémie.

Par Christophe Turgis

Avec 916 cas confirmés, la région des Pays de la Loire fait toujours figure de région moins affectée par le covid-19. Soit 24,1 personnes affectées pour 100 000 habitants, là où d'autres régions sont à plus de 45 personnes pour 100 000 !

La Vendée reste toujours en dessous de la moyenne avec 13 cas pour 100 000, mais ce sont la Sarthe 43 cas pour 100 000 habitants, et la Mayenne avec 32,1cas pour 100 000 habitants, qui inquiètent l'ARS. Sans explication pour l'instant.

Tous ces chiffres confirment la montée de la vague épidémique affirme, Jean-Jacques Coiplet le patron de l'ARS, "il ne faut pas baisser les bras, rester confiné en observant strictement les mesures barrières, et du côté des soignants se préparer avec le plus grand soin au choc épidémiologique qui vient."

Autre indicateur important, le nombre des personnes en réanimation. 132 personnes sont hospitalisées dans un service de réanimation dans les Pays de Loire, avec une moyenne d'âge de 65 ans. Avec une augmentation de 10 à 20 personnes par jour, les centres hospitaliers publics et privés se préparent au pire.

Ce mardi 31 mars dans les Pays de la Loire,
  • 510 personnes sont hospitalisées
  • 71 personnes sont décédées à l'hôpital
dont :
  • 31 en Loire-Atlantique
  • 8 en Mayenne
  • 5 en Vendée
  • 18 en Maine-et-Loire
  • 9 en Sarthe
256 personnes sont rentrées chez elles depuis le début de la crise, dont 61 ces dernières 24 heures.
L'état des 20 patients venus du Grand Est dans la région par train sanitaire est considéré comme stable.
 

Les Ehpad et la santé mentale

Pour l'instant, les décès dans les Ehpad ou les établissements médico-sociaux ne sont pas comptabilisés avec précision, ils le seront à partir du jeudi 2 avril assure l'ARS, avec la mise en place d'un service dédié.

Depuis samedi dernier 28 mars, 80 signalements ont été enregistrés, 50 en Ehpad et 30 en centres spécialisés.

Dans les Ehpad des Pays de la Loire, ces chiffres sont donnés à titre indicatif pour l'instant :
  • 156 résidents sont considérés comme cas suspects
  • 120 professionnels de santé sont considérés comme cas suspects
  • 11 résidents sont décédés dans leur établissement, 3 sont décédés à l'hôpital, tous comptabilisés parmi les 71 personnes décédées depuis le début de la crise
Dans les jours qui viennent, les autorités de santé vont porter leurs efforts vers les établissements en charge de la santé mentale. Les Conseils départementaux vont être coordonnés ensemble et avec l'ARS pour réguler les besoins de renforts, tant en personnels que matériels.
 

La distribution des masques

La distribution des masques chirurgicaux s'accélère, 800 000 masques ont été distribués dans 1 700 structures la semaine dernière, 1 million le dans 2500 structures le seront cette semaine.

Un million de masques vont être distribués aux aides à domicile, personnes en charges des soins ambulatoires, etc.

Les collectivités se sont engagées : le conseil régional pour 1,5 million de masques, les conseils départementaux devraient s'engager à leur tour.

556 000 masques sont en cours de distribution dans les pharmacies, à destination des médecins de ville, des sages-femmes, des kinés, des infirmières libérales, et... des pharmaciens.

L'ARS rappelle que les masques homologués FFP2 sont strictement réservés aux personnels soignants sur des actes spécifiques et ne doivent pas sortir des centres hospitaliers.
 

Les téléconsultations

Laurence Browaeys de l'ARS rappelle que les personnes qui pensent être affectées par le covid-19 doivent d'abord appeler leur médecin habituel. C'est lui qui décidera de la suite à donner à l'appel.

Les plateformes d'appel enregistrent une rapide montée en puissance des appels. Les médecins psychiatres constatent également une très forte augmentation de la demande de soins, la téléconsultation se met en place également pour les psys.
 

La réserve sanitaire

Ce 31 mars, la réserve sanitaire dans les Pays de la Loire est forte de 3500 étudiants et 900 professionnels de santé retraités.

1769 étudiants sont déjà mis à la disposition des services, avec 59 personnels de santé, médecins ou infirmières.
 

Le paquebot Celebrity APEX

La situation semble stable. Des tests vont être effectués sur l'ensemble des 1407 membres de l'équipage. Deux membres de cet équipage sont hospitalisés à Saint-Nazaire.
Ce 31 mars, 408 tests ont déjà été réalisés, 94 se sont révélés covid positifs.

En principe, les membres de l'équipage comme les personnels des sous-traitants étrangers vont quitter le navire dans la mesure où ils ne sont pas testés positifs. Aujourd'hui 18 personnes ont pu débarquer, dont, un Français, huit Italiens, des Roumains, Honduriens, États-Uniens, Ukrainiens.






 

Sur le même sujet

Les + Lus