Coronavirus : téléchargez la nouvelle attestation de déplacement dérogatoire

L'Attestation de déplacement dérogatoire est à remplir impérativement avant de sortir et à présenter en cas de contrôle, en pleine épidémie de coronavirus / © DR
L'Attestation de déplacement dérogatoire est à remplir impérativement avant de sortir et à présenter en cas de contrôle, en pleine épidémie de coronavirus / © DR

Une attestation pour chaque déplacement, une amende en cas d'infraction à 135 euros et 100 000 policiers et gendarmes mobilisés pour contrôler. C'est un confinement inédit qui est entré en vigueur en France le mardi 17 mars à midi pour tenter d'enrayer l'épidémie de coronavirus.

Par Fabienne Béranger

"Le mot d'ordre est clair : restez chez vous !", a lancé lundi 16 mars le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner.

Un peu plus tôt dans la soirée, le président Emmanuel Macron n'avait pas hésité à marteler : "Nous sommes en guerre".
Depuis mardi 16, toutes les personnes qui circuleront devront être "en mesure de justifier leur déplacement", au risque de se voir infliger une amende de 135 euros.Les déplacements tolérés concernent ceux effectués entre domicile et travail quand c'est absolument nécessaire, pour aller faire ses courses, pour raisons de santé, ou encore pour "motif familial impérieux ou l'assistance de personnes vulnérables", a détaillé Christophe Castaner.

Autres exceptions permises, "pour des déplacements brefs, à proximité des domiciles. On pourra toujours pratiquer une activité physique ou sortir son chien... Mais chacun devra le faire avec parcimonie, dans le respect des consignes sanitaires et des gestes barrières, sans se retrouver en groupe", a  précisé le ministre de l'Intérieur, "si je devais le résumer, je dirais que l'on pourra prendre l'air, oui, mais certainement pas pour jouer un match de foot".

Chaque déplacement fait l'objet d'une attestation de déplacement dérogatoire remplie sur la base d'un auto déclaratif.Une nouvelle attestation a fait son apparition sur le site du ministère de l'Intérieur ce mardi 24 mars. Elle mentionne désormais :
  • Les déplacements entre le domicile et le lieu d’exercice de l’activité professionnelle, lorsqu’ils sont indispensables à l’exercice d’activités ne pouvant être organisées sous forme de télétravail ou déplacements professionnels ne pouvant être différés.
  • Les déplacements pour effectuer des achats de fournitures nécessaires à l’activité professionnelle et des achats de première nécessité dans des établissements dont les activités demeurent autorisées (liste sur gouvernement.fr).
  • Les consultations et soins ne pouvant être assurés à distance et ne pouvant être différés ; consultations et soins des patients atteints d'une affection de longue durée.
  • Les déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance aux personnes vulnérables ou la garde d’enfants.
  • Les déplacements brefs, dans la limite d'une heure quotidienne et dans un rayon maximal d'un kilomètre autour du domicile, liés soit à l'activité physique individuelle des personnes, à l'exclusion de toute pratique sportive collective et de toute proximité avec d'autres personnes, soit à la promenade avec les seules personnes regroupées dans un même domicile, soit aux besoins des animaux de compagnie. 
  • Une convocation judiciaire ou administrative.
  • La participation à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative.
Elle doit également comporter, en plus de la date de sortie, l'heure à laquelle la sortie a lieu. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus