Covid 19 en Pays de la Loire : les indicateurs dans le rouge, "la quatrième vague est bien là"

Le taux d'incidence n'en finit pas de grimper en Pays de la Loire. En une semaine, il a doublé en Loire-Atlantique et Vendée, où le seuil d'alerte est largement dépassé. La Sarthe voit également son taux d'incidence doubler.
La grande plage de Sables d'Olonne, juillet 2021
La grande plage de Sables d'Olonne, juillet 2021 © France Televisions - Fabienne Béranger

Le taux d'incidence n'en finit pas de grimper en Pays de la Loire passant, en une semaine, de 40 à 83,4. Le seuil d'alerte, fixé à 50 cas testés positifs sur 7 jours glissants/100 000 habitants, est donc désormais largement dépassé dans la région.

Chacun de nos cinq départements n'est cependant pas logé à la même enseigne. Ce taux, déjà haut il y a une semaine, à 54,3 en Loire-Atlantqiue et 45,2 en Vendée, est désormais respectivement de 119,1 et 98,1.

"Une circulation très active du virus est observée sur le littoral vendéen avec un taux d’incidence qui atteint 171 cas positifs /100 000 habitants sur l’EPCI des Sables d’Olonne avec un variant delta très implanté puisqu’il représente 93 % des tests positifs criblés en Vendée", précise l'ARS Pays de la Loire ce vendredi 23 juillet.

La Vendée compte à ce jour 22 clusters répartis dans des campings du littoral "en particulier dans la région de Saint Jean de Monts – St Hilaire de Riez". Ils concernent plus des équipes d'animateurs que des vacanciers. 

La Sarthe, dont le taux d'incidence était relativement bas il y a encore une semaine à 18,6 voit désormais celui-ci passer à 47,5. 

En Maine-et-Loire, il passe de 30,3 à 49,2 et de 25,5 à 37,9 en Mayenne.

Le taux de positivité est passé en une semaine de 1,6 à 3.

Jeudi, lors de son traditionnel point presse hebdomadaire, Jean-Jacques Coiplet, le directeur de l'ARS des Pays de la Loire précisait que "la quatrième vague est bien là". Le taux d'incidence a été multiplié par 8 depuis un mois. Les 20-29 ans sont ceux qui transmettent le plus la maladie.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société