Covid-19 : en Pays de la Loire, les thés dansants source de clusters

L’ARS, l'Agence régionale de Santé, des Pays de la Loire observe une stabilisation de la situation en région. Huit clusters sont en cours dans la région, ce jeudi. Les bals et thé dansants seraient l'une des causes. Une campagne de vaccination

Vacciner les plus âgés, c'est le mot d'ordre. Une énième campagne de vaccination sera lancée à la fin du mois d'octobre. L'ARS mise sur une double vaccination, celle de la grippe s'ajoutant. Pour les plus de 85 ans, le risque d'hospitalisation est 8 fois plus grand, que pour la tranche d'âge  40 et 44 ans.

Dans la région, 36 000 personnes, dans la catégorie des plus de 85 ans, demeurent non-vaccinées et cela inquiète les autorités. "Ces personnes pourraient suffire pour faire un rebond épidémique" selon  le Directeur général de l’ARS Pays de la Loire, Jean-Jacques Coiplet.

Thé dansant et clusters

En Mayenne, en Loire-Atlantique et en Vendée, dans la région de Challans (10 cas positifs) plusieurs clusters ont été repérés."C'est souvent à l'occasion de thés dansants rassemblant parfois plus de 350 personnes, que de  tels clusters sont occasionnés. Les listes des participants devraient être demandées", propose l’ARS. Jocelyn Vincent, le responsable du département de veille sanitaire des Pays de la Loire. 

Il précise également que "les personnes allant en Loire Atlantique, la semaine d’après, ont pu contaminer d’autres personnes, comme à Saint-Jean-de -Boiseau (près de Nantes NDLR)". Le port du masque et le vaccin ne sont pas suffisants dans ces situations, surtout pour les personnes de plus de 65 ans.

55 classes fermées

Au total dans la région, 55 classes sont fermées à cause du coronavirus. Dans le détail, il y en a 22 en Loire-Atlantique, 12 dans le Maine-et-Loire, 13 dans la Sarthe, 1 en Mayenne et 7 en Vendée.  "Quant aux établissements qui ont abandonné le port du masque, aucun effet notable" se félicite Sophie Bujisho, la cheffe de cabinet en charge de la communication et des relations extérieures. De plus, "90 % des 10/17 ans sont vaccinés".

En Pays de la Loire, c'est en Mayenne que le taux d'incidence est le plus élevé, au dessus du seuil d'alerte : 56,3 cas testés positifs sur 7 jours glissants pour100 000 habitants, 123,9 chez les plus de 65 ans.

Dans la région des Pays de la Loire, le taux d'occupation des hôpitaux est de 17 %, et le taux d'incidence est de 42,7 cas positifs pour 100 000 habitants.  Le froid, le retour de l'activité et les brassages de population incitent à respecter les gestes barrière. Mercredi 13 octobre 2021, 33 personnes étaient hospitalisées en soin critique dans la région. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société covid-19 vaccins - covid-19