Covid-19 : le second confinement a eu un effet immédiat sur la propagation de l'épidémie

L'Agence Régionale de Santé des Pays de la Loire a fait le point à quelques jours de l'allégement de ce second confinement, les mesures prises ont produit leur effet, on constate une décrue du nombre des contaminations dans la région. Samedi 28 les commerces vont pouvoir rouvrir.
Dans un centre commercial pendant le second confinement
Dans un centre commercial pendant le second confinement © Bruno Levesque / MAXPPP
Le confinement a produit son effet immédiatement, et même mieux qu'espéré, tous les indicateurs sont à la baisse selon l'ARS des Pays de la Loire. Ce coup de frein dans la progression de l'épidémie est même encore plus sensible en Loire-Atlantique, selon son directeur Jean-Jacques Coiplet.

Des nouvelles rassurantes qui permettent de desserrer l'étau autour des services de santé. Pour autant, le directeur rappelle inlassablement que "pour se protéger du virus et protéger les autres, il faut toujours respecter scrupuleusement les gestes barrières, porter le masque, se laver les mains, aérer les pièces, et, y compris en famille ! Il faut dominer le virus et ne pas se laisser dominer".

Si les résultats obtenus sont meilleurs qu'on avait pu l'imaginer, le directeur de l'ARS scrute toujours avec anxiété les chiffres concernant les personnes de 65 ans et plus.
Le taux d'incidence reste élevé à 118,2 dans les Pays de la Loire avec un taux de positivité à 10,4, avec des taux d'incidence plus élevés en Sarthe et en Mayenne.
Ce qui indique que le virus circule toujours trop vite pour cette catégorie de personnes.
 
Les taux de positivité et d'incidence du covid-19 au 26 novembre 2020 dans les Pays de la Loire
 Taux de positivitéTaux d'incidence
Loire-Atlantique8,477,1
Maine-et-Loire9,993,5
Mayenne12135
Sarthe11,5116
Vendée8,390,5
Nantes 67
Anger 89
Laval 94
Le Mans 106
La Roche-sur-Yon 70

Enfin, le fameux R effectif qui indique combien une personne contamine les personnes qu'elle peut croiser est passé en dessous de 1, à 0,65 selon les tests p, et à 0,8 selon les passages aux urgences.

Quid de la vaccination dans la région ? Le directeur de l'ARS indique que son organisation se met d'ores et déjà en place, "mais qu'elle ne sera qu'un moyen supplémentaire dans la lutte contre la propagation du virus de la covid-19 !"
 

La période des fêtes

Le confinement sera levé vers le 15 décembre et remplacé par un couvre-feu de 21h à 7h du matin, à l'exception des 24 et 31 décembre, si la baisse constatée des contaminations se poursuit.

"Les soignants, les épidémiologistes redoutent la période des fêtes, avec les déplacements inter-régionaux, les réunions familiales, l'épidémie pourrait reprendre aux tous premiers jours de janvier", et Pierre Blaise directeur scientifique de l'ARS des Pays de la Loire d'indiquer "qu'il ne faut pas hésiter à porter le masque à domicile en présence de personnes à risque ou âgée pour les protéger".
 

Un allègement du confinement

Le préfet de Loire-Atlantique, de son côté, souligne que le confinement demeure la règle, même si un premier assouplissement lui est donné avec la réouverture des commerces le samedi 28 novembre.

Pour son département, il indique que les modalités d'ouverture dimanche 29 et les suivants sont en cours de discussion avec les partenaires sociaux et les organisations de commerçants.

Il se dit "favorable à une ouverture les dimanches pour étaler l'affluence comme pour permettre aux commerçants d'améliorer leur chiffre d'affaires".



 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société