Covid : les contaminations repartent à la hausse, chez les personnes 65 ans et plus

Les indicateurs sanitaires se dégradent en Maine-et-Loire et en Loire-Atlantique, principalement chez les personnes de plus de 65 ans. Les préfectures appellent à la vigilance.

La région n'en a pas fini avec l'épidémie de Covid, si l'on en croît les derniers indicateurs sanitaires.  

En Maine-et-Loire notamment, le taux d'incidence de 58,5/100 000 en hausse régulière depuis 3 semaines monte à plus de 140,3 pour les personnes de plus de 65 ans. Des chiffres inquiétants, sachant que le seuil critique est fixé par les autorités à 50.

57 patients sont actuellement hospitalisés dont 10 en réanimation.


"Cette hausse régulière et ciblée des indicateurs épidémiologiques laisse entrevoir que cette augmentation du nombre de cas Covid concerne principalement la population des personnes de plus de 65 ans", indique la Préfecture du Maine-et Loire dans un communiqué envoyé hier aux rédactions.

Cela s'explique par la reprise des activités sociales et culturelles depuis la rentrée et la participation des personnes de plus de 65 ans à des évènements mêlant activités et temps conviviaux. Plusieurs clusters ont ainsi été détectés ces dernières semaines.

"Afin de limiter la propagation de ce virus avec des chaînes de contamination qui peuvent être invisibles, car les personnes porteuses sont asymptomatiques, et limiter les formes graves du virus chez les personnes vulnérables, le préfet de Maine-et-Loire, Pierre Ory appelle à la plus grande vigilance "

 

Le port du masque est renforcé dans les territoires au sud de la Loire

En Loire-Atlantique aussi, la situation sanitaire tend à se dégrader, ce qui conduit le préfet Didier Martin, à prendre deux nouveaux arrêtés concernant le port du masque dans l’espace public dont un renforçant le dispositif dans 23 communes du sud-ouest du département.


Le taux d’incidence est moins critique qu'en Maine-et-Loire, 48,7 cas pour 100 000 habitants néanmoins, les vacances de la Toussaint et le retour des basses températures font craindre une accélération des contaminations, là encore, chez les personnes de 65 ans et plus. 

Un premier arrêté, qui concerne l'ensemble du département, maintient l’obligation du port du masque, pour les personnes âgées de 11ans et plus, en extérieur dans les espaces publics avec une forte concentration de personnes et où la distanciation physique ne peut être respectée à savoir :

• les rassemblements de personnes pour lesquels le pass sanitaire n’est pas exigé (manifestations, spectacles de rue, feux d’artifice, foires, fêtes foraines,…) 
• les marchés, brocantes, ventes au déballage et assimilés 
• les files d’attentes aux abords des commerces, des établissements culturels et sportifs ou encore des centres commerciaux 
• les rues et zones piétonnes très fréquentées ou aux abords des gares, aéroports et ports, et lieux de culte 
• à proximité des établissements scolaires et extrascolaires, aux heures d’entrée et de sortie.

Un second arrêté rend de nouveau obligatoire le port du masque pour les personnes de onze ans et plus, dans les lieux clos ou lors des activités, soumis au pass sanitaire, listés ci -dessous, dans les communes situées au sud de la Loire.


• Les salles d’auditions, de conférences, de réunions ;
• Les salles de concerts et de spectacles ;
• les salles à usages multiples, sauf lors de la pratique d’une activité physique ousportive 
• Les cinémas 
• Les chapiteaux, tentes et structures 
• Les établissements de culte lorsqu’ils accueillent des activités culturelles 
• Les établissements sportifs clos et/ou couverts, sauf lors de la pratique d’une activité
physique ou sportive 
• Les salles de jeux, escape-games, casinos 
• Les foires et salons 
• Les musées et salles d’expositions temporaires 
• Les bibliothèques 
• Les bars et restaurants lors des déplacements à l’intérieur de l’établissement 


Ce second arrêté concerne les communes de deux intercommunalités du département qui présentent les taux d’incidence les plus importants notamment chez les personnes de 65 ans et plus
• Pornic Agglo Pays de Retz (Chaumes-en-Retz, Chauvé, Cheix-en-Retz, la Bernerie-en-Retz, la Plaine-sur-mer, les Moutiers-en-Retz, Pornic, Port-Saint-Père, Préfailles, Rouans,Sainte-Pazanne, Saint-Hilaire-de-Chaléons, Saint-Michel-Chef-Chef et Vue) ;
• Sud Retz Atlantique (Corcoué-sur-Logne, la Marne, Legé, Machecoul-Saint-Même,Paulx, Saint-Étienne-de-Mer-Morte, Saint-Mars-de-Coutais, Touvois et Villeneuve-en-
Retz)


►Ces deux arrêtés sont applicables à compter du dimanche 24 octobre 2021 au matin jusqu’au vendredi 19 novembre 2021. Ils pourront être révisés en fonction de la situation sanitaire. Des contrôles renforcés seront menés par les forces de l’ordre dans le département pour vérifier leur bonne application.

"Pour rappel, le non-respect du port du masque obligatoire dans les espaces mentionnés dansles arrêtés est puni d’une amende de 135 euros pouvant aller vers des sanctions
supplémentaires en cas de récidive"
, indique la préfecture.

►L'état invite par ailleurs les personnes éligibles au rappel de vaccination à le faire sans tarder en prenant contact auprès d’un professionnel de santé pour se faire vacciner rapidement (médecins, pharmaciens ou IDE). Plus largement, les centres de vaccination comme les professionnels de santé restent à disposition avec des rendez-vous disponibles pour réaliser les rappels vaccinaux de toute la population de plus de 65 ans.
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société vaccins - covid-19