Culture: au Mans et à Nantes, deux spectacles qui détonnent et qui respectent les gestes barrières

Comment se cultiver en allant au spectacle sans risquer d'être contaminé ? Facile : assister à une pièce de théâtre dans une voiture au Mans ou écouter un pianiste suspendu dans les airs dans un transat à Nantes. C'est possible grâce à 2 propositions artistiques audacieuses et de qualité.

Piano vertical "Chantier" à Nantes et "Radio On" au Mans
Piano vertical "Chantier" à Nantes et "Radio On" au Mans © Bilgou et Olivier Carrel
"Radio On" est une pièce de théâtre créée par la compagnie nantaise Biche Prod. Comme dans un drive-in,  les spectateurs sont installés dans leur voiture et les dialogues des comédiens sont diffusés depuis la radio du véhicule. Il y a aussi un écran et même du pop-corn à l'entrée. Mais il s'agit bien d'une pièce de théâtre !

"C'est assez simple", explique le metteur en scène Guillaume Bariou, "les gens viennent avec leur véhicule comme pour un drive in classique".

"Les voitures sont placées en arc de cercle ce qui définit un espace scénique dont les seuls éléments scénographiques sont un écran un peu comme un panneau publicitaire géant abandonné sur les routes de campagne et un autre véhicule."

"Il y a trois comédiens qui sont tous sonorisés via des micros. La voix des comédiens, le son des vidéos et les ambiances et musique sont toutes mixées en direct et diffusées via la FM dans les autoradios des voitures
"

Le spectacle est adapté d'un texte de l'auteur dramaturge allemand Falk Richter qui s'appelle "A deux heures du matin".

"La pièce parle de la crise existenteille d'un homme qui travaille dans le monde de l'entreprise et qui a l'impression d'être dans un scénario qui n'a pas été écrit pour lui" détaille le metteur en scène. "Il y a un clin d'oeil permanent au cinéma, non seulement à travers le dispositif mais aussi avec un personnage qui essaie de redonner du sens au tournage de sa propre vie en quelque sorte".

"Radio On" a été créée bien avant l'épidémie de Covid 19 et déjà joué à plusieurs reprises dans la région depuis sa création en mai 2019.

Notamment au Quai à Angers où France 3 Pays de la Loire avait rencontré la compagnie en juin 2019.
Culture: deux spectacles qui détonnent et qui respectent les gestes barrières au Mans et à Nantes


Un plaisir de jouer intact

Il y a déjà eu 5 représentations de la pièce au mois de juin dernier au Grand T à Nantes.  Ce ne sont pas à proprement parler les premières représentations post-Covid. 

Pourtant la compagnie, qui a bien sûr vécu le confinement de maniére frontale avec l'arrêt de tout spectacle, exprime à travers son metteur en scène une envie intacte de remonter sur les planches.
 

"C'est un sentiment de retrouvailles avec le métier qui est vraiment joyeux après une période qui l'était vraiment moins"

Guillaume Bariou - metteur en scène

Les salles où le spectacle a été joué jusqu'à présent (Le Grand T à Nantes et l'Espal au Mans) sont des scènes qui ont une capacité d'accueil entre 800 et 1 000 places.

Donc qui ont un nombre d'abonnés important ce qui rend la possibilité de programmation de ce type de jauge plus complexe de l'aveu même du metteur en scène.

Guillaume Bariou détaille: "C'était un spectacle qui les intéressaient mais où ils se disaient : on peut pas mettre assez de gens pour le faire jouer. C'est là où les cartes ont été rebattues puisque maintenant se développe l'idée que des spectales avec une jauge d'une centaine de spectateurs c'est un plus dans des conditions sanitaires complexes"
 

"On a bénéficié d'un petit coup de pouce du sort, maintenant le spectacle n'a pas été conçu pour ça, et il n'y a aucun opportunisme là dedans" 

Guillaume Bariou - metteur en scène

Ce vendredi 17 juillet la représentation se déroule à partir de 22 h à la scène nationale Espal Les Quinconces au Mans.

Rendez-vous (en voiture) à partir de 21 h 30 sur le parking des Quinconces. Même si le spectacle est gratuit il faut réserver avant de se rendre sur place  au 02.43.50.21.50 ou par mail à billetterie@quinconces-espal.com.

Vous l'aurez compris le nombre de places (de parking) est (très) limité.

"Radio on" sera également joué à la rentrée à La Roche sur Yon à l'invitation du Grand R. Le spectacle aura lieu du 28 septembre au 4 octobre prochain.


Il joue du piano debout à 40 mètres de hauteur

Dans cet autre spectacle, proposé samedi 25 juillet et dimanche 26 juillet à Nantes par le Lieu Unique, les spectateurs sont allongés bien confortablement dans un transat, un casque sur les oreilles, et ils admirent un pianiste qui joue suspendu par une grue... à 40 mètres de hauteur.

Là aussi jauge limitée : seuls 200 casques sont disponibles. 

Et là aussi aucun opportunisme : le spectacle a été créée sous cette forme chantier par le musicien suisse Alain Roche en 2019, ses premiers concerts de piano vertical remontant même à 2013.
représentation du Piano vertical 'Chantier" à Munich en janvier 2019
représentation du Piano vertical 'Chantier" à Munich en janvier 2019 © Olivier Carrel
Le lieu où se déroule le spectacle a aussi son importance dans le dispositif, il en fait même partie intégrante.

En l'occurence, il s'agit du quartier de Malakoff à Nantes. Plus précisément aux abords du chantier de la future "libre usine" un nouveau lieu de production de spectacles porté par le Lieu Unique (NDLR vous aurez remarqué qu'il porte d'ailleurs les mêmes initiales). Un lieu donc qui ne sera pas accessible au public et qui doit ouvrir en 2021.

Le pianiste est donc suspendu dans le vide à l'aide d'une grue et il se balance dans les airs en jouant une partition spécialement concue pour l'occasion, enrichie des sons du chantier enregistrés auparavant.
Culture: deux spectacles qui détonnent et qui respectent les gestes barrières au Mans et à Nantes
"C'est un nouvel apprentissage de la pesanteur de travailler sur un projet comme celui ci" détaille Alain Roche.

"On vit naturellement avec nos pieds rivés au sol. Le fait de changer d'angle permet d'amener un autre regard sur les choses qu'on a l'habitude de voir. C'est ce que je voulais : amener de la poésie dans le quotidien".
 

"On est entouré de milliards de choses qu'on ne regarde plus parce qu'elle sont devenues complétement communes"

Alain Roche - pianiste



Un défi artistique qui se double d'un exploit technique.

Pour permettre à Alain Roche de jouer à la verticale il a fallu aménager un dispositif spécial : normalement les marteaux qui servent à frapper les cordes de l'instrument ne marchent qu'à l'horizontale. Grâce à un facteur de piano qui a imaginé une parade les dits marteaux fonctionnent même à la verticale.

"En tant que pianiste jouer du piano à la verticale c'est aussi pour moi changer de repères", explique Alain Roche.

"De manière classique et horizontale le pianiste joue avec les épaules et les coudes qui viennent prendre toute la résonnance des notes. Là il faut aller chercher les forces des notes dans le ventre et bas du dos".

Au spectateur émerveillé de lui aussi fournir un effort (minimum) et de tendre le cou pour suivre le ballet du pianiste dans le ciel.

Pas d'inquiétude pour la météo du soir car Alain Roche avoue avoir même joué sous la neige. Seul le vent, on l'imagine aisément, peut contraindre à reporter le spectacle.

Piano Vertical "Chantier" se joue samedi 25 juillet à 15h et 18h et dimanche 26 juillet à 15h.

Si vous voulez y assister, il faut vous rendre rue de l’Adriatique à Nantes (nouvelle rue de Hambourg, Quartier Malakoff).

Là aussi le spectacle est gratuit mais il n'y a pas de réservations à faire. Il faut simplement se présenter au plus tard 30 mn avant le début de la représentation.





 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture déconfinement société coronavirus/covid-19 santé