DIRECT. "Iphigénie en Tauride" la nouvelle production d'Angers Nantes Opéra - dimanche 25 octobre 16.00

En direct depuis le Grand Théâtre d’Angers, le dimanche 25 octobre à 16.00, découvrez la dernière production d'Angers Nantes Opéra : "Iphigénie en Tauride" de Christoph Willibald Gluck. Dans un contexte sanitaire si particulier, l'occasion pour toutes et tous de s'offrir un beau moment d'opéra

Le metteur en scène Julien Ostini en pleine répétition de la nouvelle production d'Angers Nantes Opéra "Iphigénie en Tauride"
Le metteur en scène Julien Ostini en pleine répétition de la nouvelle production d'Angers Nantes Opéra "Iphigénie en Tauride" © Jean-Marie Jagu / Angers Nantes Opéra
►En direct, le dimanche 25 octobre à 16.00Production : Cinétévé avec Angers Nantes Opéra - Opéra de Rennes
Réalisation : Jean-Pierre Loisil
Prise de son : société Kalison



En cette ouverture de saison, fragile et complexe, le désir d’accomplir cette nouvelle production devant le public s’accompagne d’une captation d’une des représentations à Angers et de sa retransmission en direct pour le plus grand nombre, pour palier à l’éventuelle malédiction d’une annulation, pour aussi en conserver la mémoire.

►"Iphigénie en Tauride" de Christoph Willibald Gluck - Tragédie lyrique en quatre actes /1779

Ils ont tous du sang sur les mains. Devenue en Tauride grande-prêtresse de Diane, Iphigénie s’apprête à immoler son frère Oreste, lui-même meurtrier de leur mère ; elle n’a pas reconnu son frère. Seuls les liens du sang et de l’amitié auront raison des spectres qui hantent Oreste et Iphigénie.

Dix ans avant la Révolution française, Gluck puise dans la légende des Atrides pour composer l’une de ses plus belles tragédies lyriques, empreinte de noblesse mais aussi de sombre violence, de remords et de désespoir.

Un des grands chefs-d’œuvre de l’opéra français, dont Julien Ostini signe une toute nouvelle mise en scène.
 

►Une web-série, puis un film

La mise en oeuvre que représente l’élaboration d’une production lyrique, les inspirations, les intentions de narration, de scénographie qui guident un metteur en scène dans sa direction des chanteurs, dans son choix d’une esthétique pour rendre sensible au public d’aujourd’hui une tragédie lyrique du XVIIe.

Ces temps de répétition, de rencontres et de médiations en direction du public ont inspirés également une web-serie (en cours) puis un film à venir.

En connivence avec Julien Ostini, les réalisateurs Stéphan Aubé et Frédéric Decossas, vont suivre les différents temps de répétition d’un opéra pour :Ce web documentaire dont le tournage a débuté avec le montage des décors sur la scène du Grand Théâtre d’Angers et les premières répétitions dans un studio du Théâtre Graslin à Nantes est composé de 15 épisodes de 5 mn chacun, diffusés sur les réseaux sociaux, tous les 2 jours à partir du 5 octobre.

Les 8 premiers épisodes seront diffusés jusqu’aux représentations des 23 et 25 octobre à Angers, les 7 suivants entre novembre et mi-décembre, pendant les représentations à Rennes et avant les dernières représentations à Nantes.

Épisode 1 : "Dans les décors"

Les décors arrivent au Grand Théâtre d'Angers ! Pour Julien Ostini, metteur en scène, c'est la concrétisation d'un long travail de recherche et de création.
►Épisode 2 : "Fiat Lux !"

Jeux de lumières, jeux de décors... L'éclairage a lui aussi son temps d'expérimentation et de répétition.
Épisode 3 : "De fil en aiguille"

Ce sont près d'une cinquantaine de costumes qui sont créés sur-mesure pour cette production d'Iphigénie en Tauride. Les idées et croquis du metteur en scène, Julien Ostini, rencontrent le savoir-faire des ateliers d'Angers Nantes Opéra.
►Épisode 4 : "Inspirations…"

Faire de la mise en scène, c'est faire de l'image. À l'occasion d'une visite au Musée d'Arts de Nantes, Julien Ostini partage ses sources d'inspiration et de réflexion avec des élèves du Lycée Gabriel Guisthau (Nantes).
►Épisode 5 : "Incarner un personnage"

Guidés par le regard du metteur en scène, Julien Ostini, les chanteurs testent, expérimentent, répètent et se glissent peu à peu dans la peau de leur personnage.
►Épisode 6 : "Et les femmes dans tout ça ?"

On peut voir dans Iphigénie une figure de la femme soumise. Et pourtant... elle est bien plus que cela. Une révolutionnaire ? Peut-être. En tout cas, c'est elle, c'est la femme qui est capable de sauver l'homme et d'oeuvrer pour un monde meilleur.
►Épisode 7 : "Au commencement était la Prod’"


"Il y a quelque chose d'excessif dans l'Opéra, qu'il faut toujours servir, qu'il faut toujours mettre en valeur." Un spectacle lyrique tel qu'Iphigénie en Tauride requiert un grand travail de préparation, de coordination et d'anticipation. Deux ans de travail : c'est ce qu'il faut, en général, pour que les équipes de l'Opéra donnent vie à un projet de spectacle.
Réalisateurs : Stéphan Aubé et Frédéric Decossas Production : Kalison - Directrice de production : Karine Lepelletier
 
© Angers Nantes Opéra

Distibution

Direction musicale Diego Fasolis 
Mise en scène, scénographie et costumes Julien Ostini
Lumières Simon Trottet
Chorégraphie Florence Pageault

Iphigénie Marie-Adeline Henry / Élodie Hache
Oreste Charles Rice
Pylade Sébastien Droy
Thoas Jean-Luc Ballestra
Diane Élodie Hache / Sophie Belloir
 
Un Scythe Benoit Duc
Le Ministre de Thoas Nikolaj Bukavec
Première Prêtresse Hélène Lecourt
Deuxième Prêtresse Laurence Dury
Une Femme grecque Florence Dauriach 
Danseuses Léa Béchu / Blandine Brasseur / Jeanne Stuart
 
Chœur d'Angers Nantes Opéra
Direction Xavier Ribes
 
Orchestre National des Pays-de-la-Loire
Directeur musical Pascal Rophé
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
opéra culture musique