DOCUMENTAIRE. "Enfants de pieds-noirs, Enfants du divorce", témoignages sur l'identité et l'héritage familial

replay

Être des enfants de pieds-noirs, ça veut dire quoi ? Ils n'ont pas connu l'Algérie, la terre de leurs parents, ils sont nés après 1962, alors que gardent-ils de cette histoire familiale ? Que vont-ils transmettre à leurs enfants ? Muriel, Nicolas, Mathilde ou Raphaël sont des enfants de pieds-noirs, ils témoignent.

Voir ici la 2ème partie du documentaire "Enfants de pieds-noirs, Enfants du divorce"  :

Plus de 60 ans après l’indépendance de l’Algérie et l’exode des pieds-noirs, que reste-t-il de la période française en Algérie aujourd'hui ?

A l'heure où la dernière génération de ceux qui ont connu l’Algérie française est en train de disparaitre, leurs enfants s’interrogent sur ce qu’ils peuvent transmettre de l’histoire et de la culture de leurs parents.

Tout au long du film, parmi ces enfants : Muriel, Nicolas, Mathilde, Raphaël, Emilie et Guillaume, tous témoignent de l’histoire de leurs parents, de l’exil, de la transmission et de leurs ressentis.

Comment se construire avec une histoire familiale douloureuse, dont il manque des pans entiers, certains restés au pays et d’autres, bien enfouis à l’intérieur de soi ?

Ce qui caractérise la population des pieds-noirs comme tout ceux qui ont vécu un traumatisme, c'est de se taire et protéger les enfants

Hubert Ripoll, psychologue

En effet, ces mêmes parents, interrogés dans un premier film tourné par la même équipe de 13 production, en 2007 " Les pieds-noirs, histoire d'une blessure", avouaient ne pas avoir parlé de cette période douloureuse.

Emilie, une des enfants, se confie " Je suis née en France, je ne suis pas algérienne, je ne suis pas espagnole non plus. En plus, je m’appelle Müller, mon arrière-grand-père était alsacien. En fait, je ne serai jamais ni complètement française, ni complètement espagnole, ni complètement arabe".

" Vous êtes peut-être pied-noire, tout simplement" lui souffle la voix.

Mais qui sont les pieds-noirs ? Et ils venaient d’où ?

Le film réalisé, en deux parties, nous retrace l’histoire de la communauté des européens qui s’est formée en Algérie à partir de 1830. De la vie qui s’est installée avec ses paradoxes, tantôt affichée comme conviviale, enthousiaste, mais aussi, moins drôle et beaucoup plus sombre. Car derrière le souvenir du bonheur disparu, se cachent des traumatismes et des non-dits, encore très ancrés.

Un traumatisme historique et humain avec la guerre, les massacres, le désespoir, la peur, les désillusions et la douleur de l’exil.

Une vie en France loin d’être idyllique "Je suis partie à contre-cœur" témoigne l’un des parents. Partir avec une seule valise. Mais que met-on dans une seule valise ? " Les clés de sa maison" renchérit une autre : 132 ans d’Algérie. Une durée suffisante pour prendre souche sur 5 générations et devenir un étranger dans son pays d’origine.

Pour les parents, une partie de vie restera à jamais en Algérie. Mais qu’en est-il de leurs enfants ? Comment ont-ils grandit ? Et que conservent-ils de leur histoire familiale ?

Article écrit avec Marie-France Guiseppin de France 3 Occitanie

►"Enfants de pieds-noirs. Enfants du divorce" de Karine Bonjour et Gilles Pérez - Une coproduction 13 Prods / France Télévisions, avec la participation d’Histoire TV - à voir ce jeudi 16 mars 2023 à 22h50.

► À voir en replay sur france.tv dans notre collection La France en Vrai 

► Retrouvez l'ensemble de nos programmes sur france.tv

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité