• faits divers
  • société
  • économie
  • sport
  • football
  • Insolite

DOSSIER. Vendanges : en Pays de la Loire un vignoble en quête d'identité

© France Télévisions
© France Télévisions

Le vignoble des Pays de la Loire représente 4% des vignes exploitées en France et pèse 265 millions d'euros Rouge, blanc, fines bulles, le territoire est riche et varié en AOP mais  il ne parvient pas imposer une identité marquée, comme c'est le cas dans d'autres régions. 

Par EJ avec Céline Dupeyrat

Les exploitations ont pourtant beaucoup évolué ces dernières décennies en Pays de la Loire. La profession a rajeuni, s'est professionnalisée et tend vers l'excellence.  
 
Olivier martin dans ses vignes / © France Télévisions
Olivier martin dans ses vignes / © France Télévisions
Olivier n'est pas tombé dans la barrique tout petit. La vigne, c'est une reconversion, mais parce que le métier a beaucoup évolué l'ancien ingénieur du son s'est associé.

La viticulture est un secteur qui demande des compétences pour produire les vin mais également pour le commercialiser dans un marché de plus en plus complexe - Olivier Martin, viticulteur domaine Merceron-Martin

La terre ici est pleine de promesse, 27 hectares, aux confluences du Muscadet et de l'Anjou. 1500 hectolitres sont produits chaque année et 100 000 bouteilles commercialisées. Essentiellement du côteau d'Ancenis. Cette année, comme ailleurs, la qualité est là mais pas la quantité. Gel, bourgeons, précoce, canicule, le climat oblige la profession à se remettre sans cesse en question.

"On s'interroge sur les variétés de vignes que l'on exploite aujourd'hui, car elles sont moins adaptées aux conditions climatiques que l'on rencontre. On doit forcer la vigne à aller puiser en profondeur pour chercher de l'humidité et de la fraîcheur", poursuit Olivier Martin. 

La fraîcheur, pour ce viticulteur et négociant du Saumurois, c'est la qualité principale des vins ligériens, "on a eu très peu d'eau, donc on a des baies pas très grosses. On va voir ce que ca va donner en rendement en jus. Mais le raisin est parfait, équilibré". 
François Régis de Fougeroux dans son domaine Langlois-Château en Maine-et-Loire / © France Télévisions
François Régis de Fougeroux dans son domaine Langlois-Château en Maine-et-Loire / © France Télévisions
Avec 1,2 million de bouteilles écoulées chaque année on pourrait se croire sur un vaste domaine. Aux dires du patron une petite maison, spécialisée dans le crémant. 70% de la production de pétillant est vendue à l'export, aux Etats-Unis en Europe et depuis peu en Chine et en Russie.

François Régis de Fougeroux, viticulteur et négociant au domaine Langlois-Château, est à présent convaincu que l'on produit dans la région des vins plus mûrs et plus équilibrés qu'il y a 20 ans. Désormais l'ensemble des acteurs de la filière doit se mettre au travail 

Il faut créer de la valeur et augmenter la valeur perçue de nos vins. Ne pas avoir peur de les valoriser - François Régis de Fougeroux, viticulteur et négociant

En France, le marché est complexe car la consommation est en baisse. Alors il faut aller se faire un nom ailleurs. En Pays de la loire, c'est l'un des enjeux majeurs, vendre un terroir qui peine toujours rivaliser avec les Bordeaux, Bourgogne et autre Champagne. Les exportations ne représentent que 15%. 
des raisins bien équilibrés cette année / © France Télévisions
des raisins bien équilibrés cette année / © France Télévisions

Un vignoble en devenir 

Selon Alexis Goujard, dégustateur et journaliste à la Revue des vins de france, les changements climatiques, contre toute attente, servent la qualité des vins de Loire en leur donnant une puissance qu'ils n'avaient pas auparavant. Mais, toujours selon lui, la grande chance de cette région c'est en effet la fraîcheur de son sol calcaire, que l'on ne retrouve nulle part ailleurs en France comme à l'étranger. 
 

Les vins des Pays de la Loire en chiffres  








 

A lire aussi

Sur le même sujet

travaux pont de Cheviré

Les + Lus