Elections municipales : on ne manquera pas d'assesseurs dans les bureaux de vote à Nantes, Laval ou La Roche-sur-Yon

Publié le Mis à jour le

On pouvait craindre que le spectre du coronavirus toujours présent ne nuise à la mobilisation des assesseurs pour ce deuxième tour des municipales 2020. Ce ne devrait pas être le cas, ces bénévoles de la démocratie ont répondu présent.

Le 15 mars dernier, c'était le premier tour des élections municipales. Les cinémas, les bars et les restaurants avaient fermé. Les écoles avaient fait de même. Le confinement s'enclenchait. 

Dans les bureaux de vote, les consignes de distanciation s'imposaient déjà et les distributeurs de gel hydroalcoolique trônaient à l'entrée. Mais les masques n'étaient pas encore aussi répandus qu'aujourd'hui. Ils n'étaient pas obligatoires.

Ils le seront pour ce deuxième tour. Et chacun est invité à venir avec son stylo, en plus de sa carte d'électeur et de sa pièce d'identité.

Mais y aura-t-il assez de bénévoles pour assurer le fonctionnement de cet épisode important de la démocratie ?

Apparemment oui. Dans plusieurs grandes villes contactées, la réponse a été rassurante, on aura le compte d'assesseurs et de présidents de bureaux de vote.

 

Des consignes sanitaires précises

A Laval, chacune des deux listes encore présentes au second tour, a fourni son lot de bénévoles. Auxquels il faut ajouter les conseillers municipaux. Les 33 bureaux de vote pourront fonctionner sans difficulté mais en respectant, ici comme ailleurs, le protocole sanitaire à savoir :
  • port du masque obligatoire pour les membres du bureau et les électeurs
  • avoir son propre stylo bleu ou noir
  • pas plus de trois électeurs présents à la fois
  • une file d'attente prioritaire pour les personnes vulnérables
Les zones de contact, bureaux, isoloirs, urnes, seront régulièrement nettoyées.

Pas d'inquiétude non plus dans les 39 bureaux de vote de La Roche-sur-Yon. "On a une liste d'assesseurs qui répondent présents depuis plusieurs années, nous a t-on expliqué à la mairie. Ils aiment leur mission et sont fidèles au poste. Il n'y a pas de manque, on n'a pas eu besoin de lancer un appel."

Et chaque commune a aussi son lot de fonctionnaires qui peut venir en renfort des équipes si besoin.
A Nantes, il semble également que les bénévoles ont répondu présent. Ils seront là. On devrait éviter la vague de désistement qui avait précédé le premier tour suite à l'intervention d'Emmanuel Macron le 12 mars, suivie de celle du premier ministre le 14.

La première vague de pandémie est passée, la seconde, si elle est de plus en plus annoncée, n'est pas encore là, ce deuxième tour devrait s'organiser dans un climat plus serein.

Restera à trouver les scrutateurs pour le dépouillement. Ce sera le rôle des secrétaires de chaque bureau de vote de solliciter les électeurs. En général, cela se fait en fin de journée mais vous pouvez vous proposer à votre passage dans le bureau de vote.

Enfin, les électeurs eux, seront-ils mobilisés ? Rappelons qu'au premier tour, le taux d'abstention avait été de 57 % en Pays de la Loire.