• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Enquêtes de région

Un mercredi par mois, après le Grand Soir/3  
Logo de l'émission Enquêtes de région

Enquêtes de Région : le sport au féminin depuis Alice Milliat, la nantaise

La rédaction est allée recueillir les témoignages de celles qui pratiquent le sport à haut niveau, de celles qui dirigent une rencontre sportive ou gèrent un club. Aujourd'hui, elles doivent toujours batailler pour pratiquer librement leur sport. Rendez-vous ce mercredi 13 mars 2019 après Soir/3.

Par Emmanuel Faure / éditing Claude Bouchet

Charlotte Cooper, Suzanne Lenglen, Larisa Latynina, Billie Jean-King, Birgit Fischer, Nadia Comaneci, la liste des femmes qui ont écrit les grandes heures du sport féminin est encore longue… comme la taille des ongles de Florence Griffith-Joyner, reine du sprint dans les années 80.

Elles ont réalisé de grandes performances, battu des records au prix d’entraînements acharnés, réguliers et d’immenses sacrifices parfois. Et grâce à elles de nombreuses anonymes se sont aussi lancées dans le sport pour les imiter et espérer atteindre le haut niveau ou plus modestement dans une pratique de détente, d’entretien et de sport plaisir. Ce qui nous paraît normal –mais au fait pourquoi donc en parler tellement tout cela est aussi banal qu’évident ? – ne le fut pas toujours.

Il y a cent-sept ans, un certain Pierre de Coubertin prononçait ces mots : "Le véritable héros olympique est l’homme. Le rôle des femmes est de mettre la couronne sur la tête des vainqueurs". Sic !

Donc on le comprend tout n’a pas été sans mal car, précisément, des mâles ces dames en avaient parfois face à elles pour leur mener la vie dure. L’une d’elles ne s’est pas laissé faire : Alice Milliat, une nantaise. Férue de sport, elle se lança dans ce combat consistant à faire une place aux côtés des hommes et non pas contre, dans les grandes compétitions.

Premier chantier : les Jeux olympiques. Niet, nein, no ! Non pour reprendre la langue officielle de l’olympisme. Pierre de Coubertin ne voulut pas courber l’échine. Le baron lui rappela que si la devise est féminine, Citius, Altius, Fortius ne s’écrit qu’au masculin...

Us et coutume font qu’une femme reste au bord de la piste fleurs à la main. Il n’en fallu pas plus à notre nantaise pour organiser elle-même, ses propres compétitions féminines. Bon gré (et surtout) mal gré Pierre abdiqua et fit une place aux femmes.

Dès lors aucun retour en arrière n’était possible et si des millions de femmes font librement du sport, le plus souvent entre elles puisqu’à part les sports mécaniques et l’équitation les pratiques sportives ne sont pas mixtes, elles le doivent un peu à Alice Milliat.

Pour autant tout n’est pas gagné. Ne serait-ce que sur un plan financier.

En termes de dotations, de nombreuses compétitions n’offrent pas les mêmes primes aux hommes et aux femmes. À part des tournois de tennis comme Roland-Garros, les femmes reçoivent souvent moins d’argent que ces messieurs. Elles paient donc en retour leur sexe au prix fort.

Alors comment faire pour instaurer la parité ? Comment intéresser plus encore les spectateurs aux sports pratiqués par des femmes et non pas aux sports féminins ? Lesquels, en fait, n’existent pas, puisqu’il suffit que des hommes les pratiquent.
De tout cela il sera question dans Enquêtes de région, sur France 3 Pays de la Loire, mercredi 13 mars après Soir 3.

Avec des invitées telles que :
  • Laura Valette, 22 ans, hurdleuse au Nantes métropole athlétisme ;
  • Camille Ayglon-Saurina, 33 ans, handballeuse professionnelle et mère de famille ;
  • Monique Bernard, présidente du Volley Ball Nantes ;
  • Jocelyne Rivalin, arbitre de foot depuis 39 ans en Vendée 
Et puis il faut des hommes, certains ont même des choses intéressantes à dire sur ces questions :
  • Eric Florand, directeur du développement de la Fondation Alice Milliat ;
  • Bruno Papin, enseignant-chercheur spécialiste de sociologie du sport à l’université de Nantes.

Et puis des reportages sur :
  • Claire Supiot, championne de natation qui veut maintenant, à cause d’une maladie, s’aligner au départ des J. O. handisport ;
  • Ces jeunes filles en pôle espoir de handball qui sacrifient beaucoup à leur rêve de devenir championnes ;
  • Des rugbywomen qui parlent de leur sport ;
  • De ces sports peu médiatisés dès lors qu’il y a des femmes sur le terrain ;
  • Alice Milliat, pour nous rappeler tout de même que le combat fut long et difficile.
 

Enquêtes de région, sur France 3 Pays de la Loire, mercredi 13 mars après Soir 3.






 

Le Looksor : tout ce que vous ignorez encore de la chanson de Philippe Katerine