pays de la loire
Choisir une région

ENSEMBLE C'EST MIEUX ! - Pays de la Loire

Du sourire, des rencontres, des invités et des échanges de bons-plans. Du lundi au vendredi à 10h45
Logo de l'émission ENSEMBLE C'EST MIEUX ! - Pays de la Loire

Vivre mieux : UV = danger ?

Pour éviter un cancer, sortez couvert sour le soleil ! / © CC Brandon Binkwilder Santana Flickr
Pour éviter un cancer, sortez couvert sour le soleil ! / © CC Brandon Binkwilder Santana Flickr

Entre les UVA, qui pénètrent en profondeur dans la peau, et les UVB, qui attaquent l'épiderme, mieux vaut sortir couvert et bien protégé des rayons du soleil.

Par Fabienne Béranger

Selon la Ligue contre le Cancer, 60 000 nouveaux carcinomes et 7 000 nouveaux cas de mélanomes sont diagnostiqués chaque année en France. la Ligue précise que le principal facteur de risque de cancers est la surexposition avant l'âge de 15 ans.

Le risque d'une exposition prolongée au soleil 

  • Les carcinomes qui attaquent la partie superficielle de l'épiderme
  • Les mélanomes, des tumeurs malignes qui attaquent les mélanocytes, présents dans la peau, les muqueuses et les yeux.
  • Les kératoses actiniques, ces lésions planes, rouge ou rosées, "généralement situées sur le front ou les oreilles, sont souvent le signe avant coureur d'un cancer débutant"

Et les cabines de bronzage ?

Selon le syndicat des dermatologues, "le nombre des cancers de la peau est considérable chez les utilisateurs réguliers d’UV artificiels."
En France, on dénombre 40 000 appareils de bronzage que ce soit en institut ou chez des particuliers.

Depuis le mois d'avril, tout publicité pour les cabines et les appareils de bronzage est interdite.La mise à disposition de ces matériels est également interdite aux mineurs.

Quelques conseils contre les méfaits des UV

  • Evitez de vous exposer au soleil entre 11h et 16h, plage horaire au cours de laquelle les UV sont les plus nocifs pour la peau
  • N'hésitez pas à vous couvrir pour limiter les risques : chapeau à larges bords ou bob,  T-shirt, lunettes de soleil
  • Protégez votre peau avec une crème solaire adaptée. Renouveler l'application toutes les deux heures et après chaque baignade.

Quand le web veut faire avancer la prévention

Le 6 mai dernier, Tawny Willoughby, une jeune infirmière américaine de 27 ans, publiait un selfie sur sa page Facebook. On la voit, le visage ravagé par le traitement qu'elle suit contre un cancer de la peau. 
Twany est allée consulter pour des brûlures au visage, les médecins lui ont alors diagnostiqué cinq carcinomes. C'est le traitement contre le cancer qui laisse ces stigmates sur la peau de la jeune américaine. 

Tawny a expliqué à CNN que, dans la petite ville du Kentucky où elle a grandi, il est normal de faire 4 à 5 séances d'UV par semaine.

Twany Willoughby a publié un selfie de son visage sur sa page Facebook / © Capture d'écran Facebook
Autre victime d'une exposition massive au soleil, l'acteur australien Hugh Jackman, touché par trois carcinomes depuis un an "Je fais partie d’une génération qui se moquait des effets néfastes du soleil (…) Je n’ai pas mis de crème protectrice et aujourd’hui, j’en paye le prix. Je conseille donc aux parents de jeunes enfants de les tartiner d’écran total" déclarait-il en juin 2014, alors que l'on venait de lui dépister un deuxième cancer.

Another Basel Cell Carsinoma. All out now. Thanks Dr. Albom and Dr. Arian. PLEASE! PLEASE! WEAR SUNSCREEN!

Une photo publiée par Hugh Jackman (@thehughjackman) le