• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Qui sommes-nous ?

Découvrez les portraits de grands personnages qui ont marqué l’histoire régionale, une mise en perspective de problématiques contemporaines,  économiques, sociétales ou environnementales...  Le lundi soir, après le Grand Soir 3
Logo de l'émission Qui sommes-nous ?

DOCUMENTAIRE. La longue route du sable, un film de Vanessa Bonnet

© Abacaris Films
© Abacaris Films

Dans un pays où le désir n’est pas tenu d’arpenter la voie que lui a fixé la tradition, le sexe est un sujet qui suscite beaucoup d’intérêt, de curiosité et de recherches. Pourtant la sexualité demeure une énigme. 

Par Claude Bouchet

Revoir l'émission

Le documentaire "La longue route du sable" réalisé par Vanessa Bonnet a été diffusé le lundi 22 avril 2019 sur France 3 Pays de la Loire

Se scandalise celui qui voit quelque chose de différent de lui, donc quelque
chose de menaçant pour lui. Une menace tant physique que pour l'image
qu'il a de lui-même. Au fond, le scandale est la peur primitive de perdre sa
propre personnalité...

Alberto Moravia, dans Comizi d'amore de Pier Paolo Pasolini

À quoi ressemble véritablement la sexualité des autres ? Et que peut-on réellement en dire ?


Le temps d’un été, sur cette longue route de sable, nous parcourons les plages de France pour rencontrer mes concitoyens et m’entretenir avec eux de la question de la sexualité aujourd’hui. Leurs réponses en ce domaine révèlent la variété des imaginaires et la singularité des expériences.

►Extrait

 

Libération sexuelle (ou presque ...)


Au terme d’un long processus, la sexualité dans nos sociétés semble s’être affranchie d’une part importante des contraintes et de la répression qui s’exerçait sur elle. Aujourd’hui, la situation est apparemment admise et clarifiée : une "révolution sexuelle" a eu lieu, du moins dans certaines couches sociales. La légalisation de la contraception et de l’avortement, ainsi que le mouvement plus général d’évolution du statut social des femmes ont notamment conduit à la banalisation des pratiques « non reproductives » (masturbation, fellation, cunnilingus, sodomie, etc.).

 

© Abacaris Films
© Abacaris Films


En 2017, le sexe ne se dissocie plus du plaisir. Au prétexte de  s'individualiser, les pratiques sexuelles ne cessent pourtant pas d'être sociales. Les normes n'ont pas disparu avec les tabous traditionnels. Leur lieu d'émission s'est déplacé : les institutions capables de définir une sexualité "légitime" (religion, familles) se sont affaiblies au profit de discours scolaires, médicaux, psychologiques.

Dans des sociétés pourvoyeuses de connaissances sur la chair, chaque sujet devient un sociologue amateur du seul fait qu'il s'interroge sur son propre désir.

La sexualité des uns ne se désintéresse pas de celle des autres ; ce que l'on apprend du sexe en général, on le rapporte souvent à soi dans la crainte de faire exception à la norme.

Que deviennent nos valeurs subjectives dans un système caractérisé par l’hyperconsommation et la représentation à outrance ? Comment chacun se construit-il au milieu de toutes ces injonctions ?

Alors que les discours sur la sexualité abondent de toute part, souvent de façon spectaculaire, posons-nous ces questions en tentant de dresser un panorama subjectif de la sexualité aujourd'hui en France.
 

© Abacaris Films
© Abacaris Films



 

Nantes : le samedi 6 avril 2019, la vidéo de manifestants pris au piège d'une "nasse" fait polémique