Enquête Mediapart : à Angers et au Mans, des religieux auteurs d'abus sexuels couverts par leurs supérieurs

© AHMAD AL-RUBAYE / AFP
© AHMAD AL-RUBAYE / AFP

Une enquête aux allures de Spotlight* français pour Mediapart. Menée sur un an, elle fait apparaitre que 32 religieux français, auteurs d'abus sexuels, ont été "méthodiquement couverts" par leurs évêques.

Par Fabienne Béranger

Mediapart a mené l'enquête "au cœur des affaires de pédophilie et d’abus sexuels dans l’Église catholique de France" pendant un an.
"Jusqu’en janvier 2017, des centaines de documents, archives de presse, lettres manuscrites, annuaires, rapports judiciaires et témoignages ont été compilés. Ils ont été classés dans une base de données qui recense les prêtres, religieux et laïcs sous la responsabilité de l’Église ayant commis des abus sexuels sur mineurs ou majeurs dans l’Hexagone – ou à l’étranger, quand il s’agit de clercs français."

Au final, des chiffres édifiants : 32 "prêtres, religieux ou laïcs, accusés d’abus sexuels sur mineurs ou majeurs" ont laissé derrière eux 339 victimes présumées, des années 60 à nos jours. L'enquête de Mediapart (article payant) révèle également que les 3/4 de ces abus ont été couverts par 25 évêques français, dont cinq sont toujours en poste.

La moitié des faits datent d'après 2000

14 diocèses sur 93 ont ainsi couvert des faits d'abus sexuels.  À Angers, un prêtre, le père Jean Bréheret, a été couvert par son évêque. Accusé d'avoir violé deux soeurs jumelles âgées de 13 ans à l'époque des faits entre 1987-1989, il a été déplacé à Saint-Flour dans le Cantal.

Au Mans, le père Max de Guibert aurait, quant à lui, été couvert par trois évêques différents... Le prêtre, aujourd'hui agé de 55 ans, est soupçonné par la justice d’avoir abusé d'au moins une quinzaine d'enfants âgés de moins de 15 ans entre 1993 et 2007 dans plusieurs paroisses du Nord Sarthe où il exerçait alors, Mamers, Bonnétable, Parigné l'Evêque ainsi qu'au Mans et dans au moins un camp de vacances.
Mediapart précise que "sur les 32 cas d’agressions sexuelles couverts par l’Église de France, la moitié d’entre eux concernent des faits établis après 2000, date charnière avec l’affaire Pican, premier évêque français condamné pour non-dénonciation d'atteintes sexuelles" .

Lors de cette enquête, Mediapart a travaillé en collaboration avec Cash Investigation pour une émission qui sera diffusé sur France 2, ce mardi 21 mars 2017 : "Pédophilie dans l’Église : le poids du silence".
Témoignages et documents recueillis lors de l'enquête menée par Mediapart font également l'objet d'un livre à paraître le 22 mars 2017 aux éditions JC Lattès : "Église, la mécanique du silence".

* Spotlight : nom de code donné à une équipe de journalistes du Boston Globe et qui a révélé une affaire de prêtres pédophiles couverts par l'église catholique.

Sur le même sujet

La CPAM du Maine-et-loire accentue les contrôles

Près de chez vous

Les + Lus