Faute de festival à Angoulême, la bande dessinée entre en gare un peu partout en France

Face à la pandémie et au report du festival d'Angoulême au mois de juin, la bande dessinée a trouvé refuge cet hiver dans plus de 40 gares en France. Une façon inédite de présenter l'ensemble des albums sélectionnés pour les Fauves d'Angoulême 2021 qui, eux, seront bien décernés le 29 janvier.

Gare de Nantes  - deux grands panneaux extraits de L'Âge d'or de Cyril Pedrosa et Roxanne Monteil accueillent les voyageurs
Gare de Nantes - deux grands panneaux extraits de L'Âge d'or de Cyril Pedrosa et Roxanne Monteil accueillent les voyageurs © David Paquin

La 48e édition du Festival International de la Bande Dessinée d'Angoulême aurait du se tenir fin janvier. L'épidémie de covid-19 en a décidé autrement, obligeant les organisateurs à scinder l'événement en deux parties, la remise des prix et une exposition consacrée à Emmanuel Guibert dès janvier, un rendez-vous sur site en juin prochain. 

En attendant, le Festival d'Angoulême et SNCF Gares & Connexions se sont associés pour mettre le neuvième art à la portée du plus grand nombre. Et quel endroit mieux que les gares, partout présentes sur le territoire national, pouvait répondre à cet objectif ?

Depuis le mois de décembre et jusqu'à mi-février, 41 gares, de Marseille à Lille, de Rennes à Strasbourg, en passant par Paris, Toulouse ou encore Caen ont ouvert leurs portes et leurs halls à 119 artistes, 108 expositions, 85 ouvrages et 48 éditeurs.

En Pays de la Loire

Trois gares participent à l'événement dans la région, celles de Nantes, Le Mans et Angers. 

© David Paquin

En gare du Mans, les visiteurs pourront admirer en grand ’œuvre de Chuya Koyama, Space Brothers, tome 31, sorti chez Pika édition, sélection officielle du festival. Toujours en grand format, ils pourront également retrouver Les Gardiens du grenier d’Oriane Lassus chez Biscoto, album nommé dans la sélection Jeunesse 8-12ans du festival. 

© David Paquin

En gare d'Angers, deux duos d'auteurs se partagent l'epsace, Aseyn et Boulet pour Bolchoï Arena tome 2 chez Delcourt, Lucy Mazel et Véro Cazot pour Olive tome 1 aux éditions Dupuis.

© David Paquin

Enfin, à Nantes, et notamment dans la toute nouvelle passerelle-mezzanine de la gare, neuf auteurs et quatre albums sont mis en avant, Demain est un autre jour de merde d'Olivier Texier, aux éditions les Requins Marteaux, nommé dans la sélection officielle du Festival International de la BD 2021, Le dernier Atlas tome 2 d’Hervé Tanquerelle, Fred Blanchard, Fabien Vehlmann et Gwen de Bonneval  chez Dupuis, nommé dans la sélection officielle du Festival International de la BD 2021, Le repas des hyènes de Mélanie Allag et Aurélien Ducoudray chez Delcourt, nommé dans la sélection Jeunesse 12-16 ans du Festival International de la BD 2021 et L’âge d’or du Nantais Cyril Pedrosa et de Roxanne Monteil chez Dupuis, nommé dans une sélection événement du Festival International de la BD 2021.

Plus d'infos ? C'est ici 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
bande dessinée culture livres