SNCF : friture sur la ligne Nantes-St Gilles

Sur cette ligne, 2 à 3 trains sont supprimés en moyenne chaque semaine, avec un record de 17...

Les voyageurs du quotidien, comme aime à les appeller Guillaume Pépy le PDG de la SNCF, sont au bord de la révolte : 1 h 15 pour faire 63 km et ensuite prendre des trams des bus pour terminer le parcours. Le soir, même pas certain de revenir à l'heure à la maison.

Entre Bois de Cené et Machecoul les trains roulent désormais à 60 km/h, les rails datent de 1895, les traverses en bois de 1965 pour les plus anciennes. La signalisation pourtant refaite à neuf, tombe souvent en panne.

Les élus vendéens s'insurgent, mais les usagers ne sont pas dupes.
Pour Jean Gasnier, de la Fédération Nationale des Usagers des Transports, le Conseil Général de Loire-Atlantique et le Conseil Général de Vendée préfèrent "investir sur la 2x2 voies entre Nantes et le nord-Vendée et pour le chemin de fer il n'y a rien de prévu avant 2014"

Du côté de Réseau Ferré de France, on assure que des études sont en cours et que les travaux pourraient effectivement bien commencer en 2014. Sans préciser qui, de RFF, de l'Etat et des collectivités locales, paiera les 80 à 100 millions d'euros du chantier.