St-Nazaire : Hollande lance son "pacte productif"

Publié le Mis à jour le
Écrit par FB, LQ avec AFP

Le candidat du PS à la présidentielle 2012 a choisi St-Nazaire pour décliner son programme de "redressement industriel"

video title

François Hollande dans les ateliers d'Airbus (44)

François Hollande était en visite lundi 19 décembre en Loire-Atlantique à Saint-Nazaire. Il est passé dans les ateliers d'Airbus, à Gron, où il a discuté des dispoistifs d'apprentissage avec des salariés. Séquence sans commentaire.

video title

video title

François Hollande aux chantiers STX de St-Nazaire

Le candidat du PS à la présidentielle 2012 François Hollande en visite le lundi 19 décembre aux chantiers navals STX de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique). Thème de la visiste : l'avenir de l¿emploi industriel en France»

François Hollande, candidat PS à la présidentielle, s'est dit "le candidat du redressement industriel et productif", lors de son déplacement aux chantiers STX à Saint-Nazaire.



François Hollande, qui s'est ensuite rendu dans les ateliers d'Airbus, avait placé sa visite en Loire-Atlantique sur le thème de l'avenir de l'emploi industriel.



Voir les vidéos, vignettes à gauche



 

François Hollande a décliné son "pacte productif", faisant le pari qu'il parviendra à conquérir l'électorat issu du monde de l'industrie, de l'ouvrier au chef d'entreprise.



Selon le candidat socialiste à la présidentielle, 450.000 emplois industriels ont été perdus pendant le quinquennat de Nicolas Sarkozy.

Pour les seuls chantiers navals de Saint-Nazaire, les emplois sont passés de "12.000" sous le gouvernement Jospin à "4.600" aujourd'hui, a-t-il dit devant la presse.

Voir reportage



Pour inverser la vapeur, il a placé le "pacte productif" au "coeur de son engagement": s'il est élu, il passera un "contrat avec les entreprises" dans lequel "nous fixerons les grandes filières d'avenir, dégagerons les moyens financiers" dans le but de créer "de la croissance". Une banque publique d'investissement sera créée et les PME encouragées.



Se présentant comme "le candidat du redressement industriel et productif", François Hollande s'était déjà rendu fin novembre dans une usine fabriquant du placoplâtre en Seine-Saint-Denis, puis auprès de salariés d'Alstom en Saône-et-Loire il y a dix jours.







                          Sur les pas de Sarkozy

 

Il avait choisi ce lundi le secteur de la construction navale. A la fois sur les terres de son proche allié, le député de Loire-Atlantique, Jean-Marc Ayrault, mais aussi sur les pas de Nicolas Sarkozy, venu trois fois aux chantiers navals, notamment en janvier.



Sur les pas, certes, mais sans "suivre le chemin des promesses de Sarkozy" en matière de politique industrielle, car "ce serait rapidement arriver à une impasse", a-t-il lancé.



Au-delà de la présentation de ses propositions, M. Hollande entend "toucher l'électorat industriel, toute l'échelle, de l'ouvrier au chef d'entreprise", a souligné un membre de son équipe.

Voir l'ITW de François Hollande, interrogé par Virginie Charbonneau dans le Jt soir de France 3 pays de la Loire, vignette vidéo à gauche



Après sa rencontre avec des salariés de STX, le candidat socialiste a déjeuné avec des chefs d'entreprise du réseau Néopolia (regroupant 145 entreprises) puis visité les chaînes de fabrication d'Airbus Saint-Nazaire.

Il terminait son déplacement par une réunion publique devant des militants ce lundi soir.





             

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité