À Guérande, l'annonce du Bon Coin met le feu à l'étang de Bouzaire, un espace apprécié des habitants et des loutres

L'annonce fait grand bruit dans la campagne guérandaise ainsi qu'en mairie et dans la communauté d'agglomération. L'Etat met en vente sur le Bon Coin l'étang de Bouzaire. Les habitants du village découvrent que les collectivités locales n'ont pas préempté cette zone humide et s'inquiètent.

L'annonce date du 30 septembre dernier. Discrètement, elle a fait son apparition sur le site du Bon Coin, catégorie ''ventes immobilières'' sur la commune de Guérande, prix d'appel : 0 euro. Jusque là, rien d'anormal.

Mais une chose a fait bondir habitants du village de Bouzaire (situé sur la commune de Guérande) et des associations environnementales : le vendeur est l'Etat, propriétaire de la parcelle depuis le 29 janvier 1988 par procès verbal de remembrement.

De publique, la parcelle YA1 sise parc de Bouzaire, composée d'un étang de 4 350 m² et de ses abords pour totaliser une surface de 5 020 m², est en passe de devenir privée.

Cet étang se trouve au sein d'une vaste zone naturelle, composée d'étangs et de zones humides reliés au bassin versant du Mès, petit fleuve côtier se jetant à la mer dans la baie de Pen Bé, commune d'Assérac.

La pièce d'eau est bordée partiellement d'une route départementale et de maisons du proche village de Bouzaire qui a donné son nom à l'étang.

Cette vente est organisée par l'Etat qui, ''après analyse de la situation géographique et de la destination de ce bien immobilier, l'a reconnu comme inutile aux intérêts de l'Etat par décision du 13/07/2020''. 

L'Etat, par le biais de son service des Finances, a donc engagé une opération de cession de l'étang de Bouzaire.

Une vente annoncée aux deux riverains et aux collectivités

Le service des Finances, en charge des cessions immobilières précise que''dans le cadre de cette opération, toutes les autorités bénéficiant d'un droit de priorité sur ce bien ont été informées par lettre recommandée avec accusé de réception (LRAR) : CAP Atlantique en date du 28/05/2021, la commune de Guérande en date du 28/05/2021. Aucune n'a exercé son droit de priorité dans le délai réglementaire. De plus, les propriétaires riverains des deux parcelles contiguës à la parcelle YA 1 ont aussi été avisées de la vente de l'étang,  par LRAR du 13/08/2021''.

Celles et ceux qui devaient légalement être informés, l'étaient donc.

Mais pas les habitants de Bouzaire.

Et c'est là que la mécanique se met à grincer. Les habitants de Bouzaire ont découvert par hasard ou par le bouche à oreille la mise en vente de l'étang. De leur étang. Car le sentiment d'appartenance est fort, notamment chez des personnes vivant depuis des décennies dans le village. L'étang est pour certains un coin de pêche, pour d'autres un lieu de promenade, pour tous un endroit calme et vert.

L'annonce en a donc surpris plus d'un, nombre d'habitants ayant pour habitude de partager les informations du village, de visu ou par internet, via le blog de Bouzaire.

Des associations lanceuses d'alerte

Patrimoine en Presqu'ile et Guérande Environnement ont adressé un communiqué à la presse et partagé l'information avec le plus grand nombre dans le but d'alerter sur cette cession au privé d'une zone humide.

Empêcheur de tourner en rond, Rémy Gautron, président de Guérande Environnement a remonté la trace de l'annonce pour sensibiliser les Guérandais à ce patrimoine environnemental qui est le leur et les inviter à réagir.

Qu'en pensent les loutres ?

Rencontré sur place, Rémy Gautron nous invite à venir voir le ''loutroduc'' installé sous une arche du pont de la départementale. C'est une passerelle destinée à faciliter le passage des loutres qui évitent ainsi de traverser la route et se faire tuer.

Le non entretien de l'étang par les services de l'Etat a peut-être rendu service à cet animal en créant des abris sous les saules ou dans les recoins du cours d'eau et des branches affaissées. 

Et le président de Guérande Environnement de souligner le rôle des loutres de Bouzaire lors de l'épisode 2020 où des carpes mouraient de façon suspecte et où les loutres en nettoyaient les corps, tout comme elles luttent contre l'écrevisse de Louisiane, espèce invasive considérée comme nuisible.

Mais la loutre est plus que discrète, elle est secrète, nous n'en avons pas vu lors de notre passage.

Le compte à rebours est lancé

Plus qu'un calendrier, il s'agit désormais d'un compte à rebours pour les associations environnementales et les habitants de Bouzaire. Ni la mairie, ni la communauté de communes Cap Atlantique présidée par le maire de Guérande Nicolas Criaud n'ont souhaité faire valoir leur droit de préemption sur cet étang et ses berges, alors que pour certains habitants de Bouzaire rencontrés dans leur village, il serait du rôle de la commune de garder ce bien en partage pour tous les Guérandais.
 
Pour le service des Finances en charge des cessions immobilières, la procédure d'appel d'offres avec publicité garantit l'accès à cette procédure à toute personne intéressée.

Pour les associations à l'origine de l'alerte, l'Etat brade ses zones humides au plus offrant, avec un 0 euro affiché, mais plutôt une estimation du service des Domaines à 1 000 euros.

Elles indiquent même que, à la date du 11 octobre, six offres avaient déjà été reçues, sous enveloppe. Des riverains ? Des habitants de Bouzaire ? De Guérande ? D'ailleurs ? Avec quelles intentions ?

L'appel d'offres est également affiché au Service des Impôts de Saint-Nazaire et en mairie de Guérande. L'Etat n'a pas obligation d'aller au-delà de ces démarches et affirme que les habitants de Bouzaire ont été informés de cette vente. 

VIDEO : à la découverte des manèges de la foire Saint-Romain 2018 sur la presqu'île Saint-Gervais avec JB. Pattier et S. L'Hôte

Une vente qui sera réalisée à l'issue de la période de remise des offres qui prendra fin le 10 novembre 2021. La proposition la plus élevée l'emporterait et devant cette perspective, une réunion est prévue ce jeudi 14 octobre à la salle du village voisin La Madeleine, ouverte à tous, habitants de Bouzaire, associations, acheteurs potentiels, citoyen(ne)s.

La mairie de Guérande, contactée ce 11 octobre annonçait également la présence d'élus à cette réunion. Les personnes rencontrées misent beaucoup sur cette réunion pour qu'en sorte une décision collective dans l'intérêt de tous.

Le terrain n’est pas clôturé et les visites sont libres. Pour tout renseignement sur le bien ou la procédure, il convient de contacter le pôle de gestion domaniale de Nantes au 02-40-20-76-26 ou drfip44.pole-gestion-domaniale@dgfip.finances.gouv.fr

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement société