Hellfest 2022. Cinq questions à... Shade and Dust

À force de pousser le décibel sur le vignoble nantais, le Hellfest a fini par faire éclore de jeunes pousses de metal locales, la preuve avec Shade and Dust, des petits gars - et une fille - du coin, qui en plus de proposer un death metal de bon augure ont remporté le tremplin du festival de musiques extrêmes The Voice of Hell...

Ils ont grandi pour la plupart au milieu des vignes du Sud-Nantes, du côté de Gorges, du Landreau ou de Vallet pour ceux qui connaissent. Autant dire que le Hellfest a été leur cour de récré. On peut rêver pire !

C'est là qu'est née pour certains d'entre eux la passion pour le metal, pour d'autres la vocation de musicien, et c'est certainement là aussi que se trouvent les racines du groupe Shade and Dust, quelque part entre les prestations de Children Of Bodom, Lamb Of God, Trivium ou encore Gojira.

7 ans d'existence, 1 album en 2019, 1 EP pour fêter le Hellfest en juin, et une envie de quitter la poussière pour la lumière, d'en découdre avec la scène en alliant "la brutalité du Death, le riffing du Thrash avec des touches de musiques alternatives" et "des thématiques et concepts variés tels que la fatalité, l’absurdité de la vie, le temps".

Pour le reste, David, guitariste du groupe, nous dit tout tout tout ici et maintenant...

Quel effet de retrouver les tournées, les festivals et bien évidemment le Hellfest après ces deux années à vide ?

David. C’est évidemment un vrai plaisir. Nous avons retrouvé la joie des festivals en octobre dernier lors de la dernière édition du Muscadeath à Vallet. Nous avons joué dans des conditions géniales, devant un public super réceptif ! On a vraiment senti que les gens étaient contents d’être là. Que ça leur avait manqué. Je peine à imaginer ce que cela va donner pour le Hellfest. Les participants sont très attachés à ce festival. Je pense qu’ils vont avoir encore plus à cœur de profiter de ces 2 week-ends de folie. Tout comme eux, on a hâte d’y être et de vivre cette ouverture des portes de l’enfer ensemble.

Comment se prépare-t-on à un tel rendez-vous ?

David. Les étapes de la préparation à proprement parler ne changent pas énormément de ce qui est fait pour un autre concert. On répète en groupe, on travaille sur nos instruments de façon individuelle et on s’enferme en résidence dans une salle de spectacle pour travailler le son et les lumières avec nos techniciens. Ce qui change pour nous c’est l’échelle de l’évènement. Tout est à réévaluer par 10. Il faut s’adapter au niveau technique à la taille de la scène par exemple. Plus que d’avoir à préparer un concert, un groupe qui joue au Hellfest joue une carte qu’il n’aura pas beaucoup l’occasion de jouer à l’avenir. Pour notre cas précis, il a fallu que nous composions de nouveaux morceaux parce que nous voulions montrer une version actuelle de Shade And Dust au public. La taille de l’évènement, et la visibilité qu’il nous offre, nous a poussé à tout réévaluer. Nous sortons un EP le 10 Juin prochain alors que ce n’était pas du tout dans nos plans avant de savoir que nous avions remporté The Voice Of Hell.

Un groupe qui joue au Hellfest joue une carte qu’il n’aura pas beaucoup l’occasion de jouer à l’avenir

David

Qu'en attendez-vous ?

David. Individuellement on attend d’abord de vivre un rêve de gamins. Avant d’y jouer, nous avons assisté à de nombreuses éditions du festival du côté du public. On a eu la chance d’y voir un nombre incroyable de groupes qu’on adore. Et entre les concerts, on se disait en rêvant un peu que ce serait notre tour d’y jouer un jour. Et ce sera le cas le 17 Juin prochain. Alors on veut profiter de cet instant qui risque de rester dans nos têtes durant toute notre vie. Et pour en profiter un maximum, on va tout faire pour emporter le public avec nous et leur faire passer un bon moment ! Et puis à l’échelle du groupe, évidemment, on espère que notre musique plaira à ceux qui nous y découvriront et qu’ils poursuivront l’aventure avec nous après le festival.

Quelle image avez-vous ou quel souvenir gardez-vous du Hellfest ?

David. Le Hellfest est le plus gros festival de metal français. Il nous a permis de découvrir sur scène des groupes internationaux qu’on aurait eu énormément de mal à voir sans que ce Festival existe. Il a également fait naître des vocations dans le groupe. Le Hellfest n’est pas étranger dans la passion qu’a développé notre bassiste pour le Metal par exemple et dans le fait qu’il ait choisi de se mettre à la basse. Pour les locaux que nous sommes c’est un moment important dans l’année, qui permet de nous retrouver immergés dans notre élément : la musique metal. Personnellement j’ai pu voir sur scène les groupes qui m’ont initié à ce style de musique, comme Children Of Bodom, Lamb Of God, Trivium ou Gojira. C’est une chance incroyable.

 Votre plus belle ou plus désagréable anecdote de tournée ?

David. Ce ne sont pas les anecdotes qui manquent ! Depuis qu’on a gagné à notre grande surprise le tournoi du vignoble sur nos deux premiers concerts en 2017, on a joué dans pas mal d’endroits, dont certains assez cocasses, avec des moments géniaux et d’autres un peu plus difficiles. Je me souviens notamment d’un concert dans la cave d’un bar Nantais où on n’avait pas la place de bouger du tout. Il y a aussi eu la fois où les cheveux d’Edouard se sont pris dans les mécaniques de la basse d’Alexis… Pas très agréable pour jouer… Et les traditionnels problèmes techniques où le montage du plateau se fait mal et il manque des branchements. La dernière anecdote en date c’est surement au Muscadeath. On était remontés à bloc pour notre retour sur scène post crise COVID. Notre set était rodé et reposait sur des transitions avec des Samples. Mais manque de bol, impossible de lancer les Samples sur scène (on ne sait toujours pas pourquoi d’ailleurs). On s’est rapidement concertés pour savoir comment faire sans et les gens n’y ont vu (presque) que du feu !

Merci David, merci Shade and Dust

Plus d'infos sur le groupe ici. Shade and Dust jouera vendredi 17 juin à 10h30 sur l'Altar

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité