Hellfest 2023. Portrait de Mathilde et Alex, la découverte du festival pour Mathilde

Il y a toujours une première fois. Et parfois même sur le tard. C'est le cas de Mathilde qui gravitait en orbite Metal depuis ses années collèges, mais qui fera ses premiers pas sur la planète Hellfest en compagnie de son chéri, qui lui est quasi un vieux routier de l'espace Metal.

Il me semblait intéressant, pour différents portraits de metalleux, de donner la parole à une personne qui viendrait pour la première fois.

Petit appel à candidature, et peu de réponses. Une seule même, celle de Mathilde.

Pile-poil dans la moyenne d'âge des festivaliers. "J'ai 40 ans, lilloise d’origine et habitant en région parisienne actuellement"

Son compagnon dans la vie et qui l'accompagne, c'est Alex, pas un débutant puisque pour lui, ça sera sa neuvième édition.

Spécificités : ils sont musiciens tous les 2. Alex multi-instrumentiste entre guitare, basse et batterie. Et Mathilde saxophoniste.

Toute première fois, toute, toute première fois

Quand on parle de première fois, il y a aussi celle de la première écoute, celle qui étonne et vous bouleverse. Celle qui rentre dans une partie de votre cerveau, qui s'accroche et n'en ressort plus. 

J’ai commencé à écouter du métal au collège en 4ème ou en 3ème, après être passée par le rock plus conventionnel.  

Mathilde

Saviez-vous que notre corps est comme un orchestre ? Avec ses battements de cœur, sa respiration, son rythme cérébral. Si la musique est en accord avec notre rythme biologique, nous entrons alors en symbiose avec le son, whaou, on en apprend des choses parfois.

Et bien, ce sont ces résonances qui font vibrer Mathilde.

"J’adore le son de la guitare électrique, mais j’aime aussi quand le chant est mélodieux., la ligne de basse est importante pour moi. Lorsque j'ai entendu Korn pour la première fois, j'ai trouvé que Jonathan Davis chante vraiment de manière mélodieuse."

Il en est de même pour Alex, mais en beaucoup plus technique : "Jadore la musique en elle-même, pas les paroles ni la mélodie spécialement. Mais, les riffs de guitare et les patterns de batterie sont  importants pour moi.".

Alors pour les béotiens, dont je fais partie, la pattern, c'est un rythme et un groove, la façon dont le batteur le fait sonner.

Tous les chemins mènent au métal

Étant jeune, Alex en matière musical, c'était open bar et happy hours, il écoutait de tout. Il a commencé par Queen avant d'arriver au "live after death" de Iron maiden.

J’ai écouté du métal avec d’autres styles en parallèle : reggae, ska, funk, mais aussi de la musique classique. Nigel Kennedy et ses reprises des Doors sont monstrueux.  

Mathilde

    Et comme beaucoup de personnes, la musique est ancrée en nous, tous les deux ne pourraient pas se passer de faire vibrer leurs oreilles par de la musique.

    "La musique est un moteur au quotidien, il n’est pas envisageable de passer une journée sans musique. C’est aussi un support, en fonction de l’humeur, c’est tel ou tel groupe. Le matin tôt, dans la voiture, il faut que ça “hurle”. Rien que ça.

    La passion selon Saint Metal

    C'est ce qui habite et habille Mathilde, ce mode de vie toujours relié à la musique. Même en jonglant avec une double activité, entre secteur médical et brasseuse artisanale.

    "J’ai deux boulots très différents, dans mon travail à l’hôpital, très rapidement les gens comprennent de quoi il en ressort pour moi. Tattoo, sac avec des patchs, même si l'on n'a pas le droit au tee-shirt, il y a la blouse. Dans le second taff, c’est la totale liberté, tee-shirt, la musique dans le bureau et tout le reste".  

    Encore moins de soucis pour Alex qui n'a rien changé à ses habitudes. En devenant brasseur, il expose ses goûts sans entournure. En même temps, quand on nomme sa bière maison "la bière ensorcelée", il serait étonnant que cela change. 

    "Les vêtements au travail sont siglés métal depuis toujours. Cela m’avait même valu un surnom dans mon ancien boulot."metalique man"" 

    durée de la vidéo : 00h03mn13s
    Hellfest 2023. Portrait de Mathilde et Alex, la découverte du festival pour Mathilde ©France 3 Pays de la Loire

    Le Metal cette grande famille

      Quand on va au Hellfest on est 65000 festivaliers donc 65000 potes 

      Alex

      En bonne amatrice de musique qu'elle est, Mathilde a déjà écumé divers festivals ou concerts, et parfois en solo.

      "J’ai eu l’occasion d’aller seule en concert de métal et si c’était à refaire, je le ferais sans problème. J’ai fait d’autres styles dans lesquels je me suis sentie moins safe." 

      Même si Mathilde ne connaît pas encore complètement le Hellfest, il faudra attendre les quatre jours en son sein pour savoir si elle a apprécié.

      Le public du Metal, tel un dinosaure, est-il en voie de disparition ? 

      "Je ne suis pas forcément d’accord, car quand on traîne les concerts, il y a quand même pas mal de jeunes, et il y a d'ailleurs une espèce de transgénérationnalité que je trouve sympa. Des jeunes de 16 ans qui pogotent avec des mecs de 50 piges".

      Après, c'est aussi à nous de former les oreilles de nos enfants à ce type de musique.  

      Mathilde

      Comme le conclut si bien Alex : "Le métal est intemporel et immortel". Tout est dit, fermé le ban et l'article.

       

      Et la deuxième fois alors ?

      Le Hellfest pour eux, "c'est les vacances de l'année" alors l'an prochain, pourquoi pas, mais pas tous seuls.

      "Ça fait des années que j'en rêvais, alors pourquoi pas avec les trolls l'année prochaine" me dit en riant Mathilde. Rendez-vous l'année prochaine alors ? rien de sûr, compte tenu d'une certaine déception de ces quatre jours passés sur le festival.

      Retrouvez tous nos articles  :

      https://france3-regions.francetvinfo.fr/sorties-loisirs/evenements/festival/hellfest

      L'actualité "Sorties et loisirs" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
      Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
      choisir une région
      Pays de la Loire
      France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité