Hellfest, le départ des festivaliers

En 2018, le Hellfest a attiré 180 000 spectateurs, confirmant sa place de premier festival des musiques extrêmes. / © éric guillaud
En 2018, le Hellfest a attiré 180 000 spectateurs, confirmant sa place de premier festival des musiques extrêmes. / © éric guillaud

3 jours, 180 000 spectateurs, 160 groupes. Pour sa 13e édition, le Hellfest a confirmé, sous un soleil d'enfer, son succès populaire... Et fait quelques annonces pour l'an prochain. 

Par Eléonore Duplay avec Antoine Ropert

Ce lundi matin, l'heure était au départ et au rangement sur le site du Hellfest.
En  trois jours, 180 000 personnes ont répondu  présent pour cette 13e édition. Des chiffres de fréquentation qui confirment le succès populaire du festival, malgré le prix des pass, presque 200 euros pour tout le festival, ce qui en fait le plus cher de France.

Sur les différentes scènes, 160 groupes se sont succédés. Notons que cette année, un artiste sur deux découvrait le Hellfest et son ambiance unique au monde. 


Plus de voitures à Clisson


Question bilan : beaucoup  de monde à l'intérieur et beaucoup de voitures à l'extérieur, comme nous l'explique Laurence Luneau, adjointe au maire de Clisson :  "Ce qui s'est passé cette année, c'est qu'on a eu beaucoup de véhicules. Plus que certaines années. C'est certainement lié aux grèves SNCF, les festivaliers se sont organisés différemment pour venir en voiture. Du coup, on a été un petit peu débordés au niveau des véhicules."


Les premiers noms de l'édition 2019


Lors de sa traditionnelle conférence de presse du dimanche après-midi, Ben Barbaud, l'organisateur du Hellfest a rappelé le statut associatif du festival, et le fait que chaque euro gagné serait réinvesti sur le site.

Quant à l'affiche, il n'y aura pas l'année prochaine, de Métallica, ni d'ACDC. Mais le festival a dérogé à la tradition, en annonçant dès dimanche soir, les 5 premiers noms de l'édition 2019 :  Manowar, Slayer, Mass Hysteria, Dropkick Murphys et Carcass.  D'habitude, le Hellfest n'annonce rien avant l'automne, la plupart des fidèles achetant leurs billets sans rien connaître de la programmation.
Hellfest 2018 : Joey DeMaio leader de Manovar présent en 2019


Un événement Hellfest à Nantes?

 

Enfin, pour la première fois, Johanna Rolland, maire de Nantes, a visité dimanche, le festival, laissant imaginer un rapprochement du Hellfest avec la métropole nantaise... Qui sait, dès l'an prochain, comme l'a laissé entendre Ben Barbaud lors de la conférence de presse.
"Il y a une véritable attente effectivement. Le Hellfest, c'est une fois tous les ans à Clisson. Mais( on peut ) essayer de dupliquer son état d'esprit à travers plusieurs événements. On a peut-être quelque chose qui va se faire l'année prochaine sur la ville de Nantes."


Voir le reportage de nos équipes sur le Hellfest
 

 

Sur le même sujet

Les + Lus