Départementales 2021 en Loire-Atlantique : découvrez les résultats du premier tour

Ce dimanche 20 juin, les électeurs étaient appelés aux urnes pour élire leurs représentants départementaux. Les Ligériens vont élire leur conseillers départementaux : un binôme par canton soit 62 élus en Loire-Atlantique.

© France Televisions - Céline Dupeyrat

Notre carte interactive des résultats en Loire-Atlantique

Les enjeux

Dans la région, la Loire-Atlantique est un département à part. D’abord, parce qu’il est de loin le plus peuplé : 1,4 millions d’habitants, soit 38% de la population globale des Pays de la Loire.

Ensuite parce que c’est celui qui compte, logiquement, le plus de cantons dans la Région, 31…

Et surtout c’est le seul à Gauche en Pays de la Loire.

Depuis 2004, c’est le Parti Socialiste qui est aux manettes du 44. Mais la donne pourrait changer cette année. D’abord parce que le parti, en dehors des municipales, est très chahuté en Loire-Atlantique. Aussi parce que le Président sortant, Philippe Grosvalet, a créé la surprise en annonçant qu’il ne se représentait pas. Enfin parce que la Gauche ne l’avait emporté en 2015 qu’avec un seul canton d’écart !

Pour reprendre le flambeau de la Gauche : Michel Ménard. L’ancien député connaît bien la maison : il est élu au Département depuis 20 ans.

Face à lui, un candidat désigné par le centre et la droite pour prendre la présidence en cas de bascule : Laurent Turquois. Maire de St Sébastien/Loire dans l’agglomération de Nantes, lui aussi siège déjà au département, mais dans l’opposition depuis 2015.

Deux  candidats, deux camps qui ont un point commun : ils sont parfois divisés avant le premier tour. A droite, des cantons sont disputés par des candidats autrefois proches ou de sensibilités proches. C’est le cas par exemple à Carquefou.

Mais la division est surtout présente à gauche. Sur de nombreux cantons, on découvre des binômes Divers-Gauche, Union de la Gauche, extrême-Gauche, Parti communiste… Qui se feront face le dimanche 20 Juin. 

Les partis ne se sont pas entendus, comme c’est le cas en Maine-et-Loire par exemple, pour des candidatures communes, mais promettent qu’ils se retrouveront avant le 1er tour, pour soutenir le binôme le mieux placé. Un jeu dangereux dans un Département tel que la Loire-Atlantique, où la majorité, rappelons-le, ne tient qu’à un fil, en l’occurrence un canton.

La République en Marche elle présentera 7 binômes sous son étiquette, sur 31 cantons. Une faible représentation dans un Département qui avait massivement voté Emmanuel Macron en 2017 : l’actuel Chef de l’Etat avait obtenu + de 77% des voix dans le 44 au second tour.

Enfin le Rassemblement National présente des binômes dans 18 cantons sur 31. La Loire-Atlantique reste une terre de mission pour le parti lepéniste, qui y réalise toujours des scores très en-deça de ses résultats nationaux. Pour ces départementales, peu de raisons que cela change, sauf peut-être dans des cantons au Nord de la Loire-Atlantique.

Suivez en direct la soirée électorale du premier tour

Les compétences du département

La politique sociale est la compétence phare d’un département. Elle mobilise jusqu’à 60% de son budget.

Le second budget le plus important pour un département, est celui qui est consacré aux collèges :  leur construction, leur entretien, leur équipement et aux personnels employés par la collectivité.

Autre compétence du département, les routes, transférées par l’État en 2004. Entre l’entretien, les ouvrages d’art, ponts et viaducs, la sécurité, le montant est parfois très élevé.

Retrouvez l'ensemble des vidéos de ces élections 2021 dans notre playlist Youtube ci-dessus (débats pour les départementales, pour les régionales, émissions spéciales de Dimanche en Politique...) Bon visionnage !

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections départementales 2021 politique élections