Route du Rhum : arrivée en 3ème position du Baulois Sébastien Rogues sur son Ocean Fifty Primonial

Publié le Mis à jour le
Écrit par Elodie Soulard .

L’épilogue est tout proche pour les Ocean Fifty dans cette 12ème Route du Rhum-Destination Guadeloupe. Le suspense n’aura jamais été aussi intense en tête de flotte depuis le départ. C'est finalement Erwan Le Roux ( Koésio) qui a franchi la ligne d'arrivée en tête devant Quentin Vlamynck ( Arkema). Moins d’un mile les séparait. Le Baulois, Sébastien Rogues ( Primonial) est juste derrière après une belle remontée la nuit dernière. Il a fini sa course à 17h52 (heure française) à Pointe-à-Pitre ce dimanche 20 novembre.

L’arrivée est proche pour les skippers de la catégorie Ocean Fifty.  " Le bateau file à 24 nœuds. Je profite des derniers surfs. " Joint par téléphone , ce dimanche matin, Sébastien Rogues nous indiquait «  qu’il était à 70 kilomètres de la Tête à l’Anglais . Ensuite, il faudra faire le tour de la Guadeloupe. "  Il  devrait arriver à Pointe- à-Pitre pour le déjeuner à l’heure locale ( entre 17 et 18h heure française).

Première participation et un podium

Sébastien Rogues a remporté l’an dernier, la Transat Jacques Vabre, course en double avec Matthieu Souben. C’est la première participation à la Route du Rhum, du skipper Baulois qui est " hyper content .  " Nous sommes sur le podium avec notre vieux bateau de 13 ans, juste derrière deux bateaux neufs ! Je suis fier d’avoir réussi à emmener en solitaire  mon Ocean Fifty  jusqu’à la Guadeloupe. C’est un gros dossier ! "

À quelques heures de poser le pied sur les pontons, Sébastien Rogues n’arrive pas encore à réaliser. " Je suis incapable d’analyser ma course. C’est confus. Toutes les émotions se mélangent Je suis heureux que ça s’arrête . Je suis explosé de fatigue . C’est l’adrénaline de l’arrivée qui me maintient. Le plus dur, aura été le manque de sommeil. En solitaire, c’est une attention de tous les instants. "

Je suis explosé de fatigue . C’est l’adrénaline de l’arrivée qui me maintient.

Sébastien Rogues, skipper Primonial

Sur son trimaran  Primonial, ces douze  jours de traversée de l’Atlantique n’auront pas été de tout repos. " Ces bateaux procurent des sensations folles mais ils demandent beaucoup d’énergie. En gros, un Ocean Fifty c’est un petit catamaran de sport dans la baie de la Baule avec lequel il faut traverser l’Atlantique. "

 Le bonhomme est fatigué mais pas le bateau 

Un gros grain en milieu de semaine, lui a fait perdre du terrain sur ses rivaux  " J’ai eu du mal à m’en remettre . Je n’avais pas l’énergie nécessaire pour revenir dans le match en tête de course. " Le bonhomme est fatigué mais le bateau " est en forme et en a encore sous le capot. C’est une bombe. Lui, il ne demande qu’une chose que je cravache plus. Faire un podium sur la Route du Rhum, c’est juste incroyable, " conclut Sébastien Rogues extenué.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité