FC Nantes : l’automne en pente douce ?

Publié le Mis à jour le
Écrit par Anthony Brulez - éditing Claude Bouchet
La joie Yacine Bammou le temps de la première mi-temps...
La joie Yacine Bammou le temps de la première mi-temps... © Maxppp

Depuis le 28 août et la défaite à Bordeaux, le FC Nantes a enchaîné quatre défaites de suite. Une crise comptable à relativiser puisque trois revers ont été concédés face aux trois premiers du championnat.

Oui, le FC Nantes est dans le dur. D’un point de vue purement mathématique puisque les Canaris n’ont pris aucun point en un mois de compétition et végètent à une peu glorieuse 17e place. Sur un plan mental également quand on voit comment l’équipe se désagrège lorsque les événements lui deviennent contraires. A l’image de la seconde période contre le PSG.

Mais il faut trouver des raisons d’espérer. Positiver, adopter la méthode Coué et se marteler que chaque cycle a une fin. Cette semaine pourrait bien s’avérer déterminante pour l’ensemble de la saison d’un groupe qui vivra ensemble….ou mourra une première fois en cas d’échecs répétés à Lille puis à Nice.

Car même si la direction du club a donné sa bénédiction à Michel Der Zakarian jusqu’à la fin de l’année, que se passera-t-il réellement si le FC Nantes boucle sa semaine avec deux nouvelles défaites ? Mais le coach nantais a désormais un argument tangible sur lequel s’appuyer. Celui qui lui manquait depuis le début de saison : la fameuse mi-temps référence. Les 45 (bonnes) premières minutes effectuées par ses joueurs face au leader incontesté du championnat.

Son équipe a montré des qualités indéniables au cours de la première période. Pressing haut, récupération du ballon, jeu à une touche, du mouvement et enfin de la vitesse dans se choix offensifs. Avec le même état d’esprit et « cette volonté de se lâcher » dixit Valentin Rongier, pourquoi douter que Nantes ne parvienne pas à prendre des points contre Lille et Nice ?

Dans le Nord Pas de Calais, les Canaris vont devoir faire face à une équipe qui marque encore moins de buts (si ça existe, 2 seulement en 7 matches) mais qui n’en prend pas ou si peu (3, meilleure défense du championnat). Bon, les pessimistes pourront toujours arguer du fait que le FC Nantes n’a toujours pas inscrit un seul but hors de ses bases cette saison….

Au niveau de l’effectif, Sala et Sabaly étant toujours absents, MDZ n’aura pas trop de choix à effectuer. Il reconduira certainement son 4-2-3-1 qui lui a donné (partiellement) satisfaction samedi après-midi. En maintenant sa confiance aux joueurs alignés ce week-end et en faisant certainement davantage tourner samedi à Nice, le 3e match en 8 jours étant généralement le plus dur à encaisser.

Pour retrouver le ventre mou du championnat, les Canaris doivent ne pas perdre le Nord et gagner le Sud. Le tout en 5 jours. Sous peine de se retrouver dans le dur.
Mardi à 15h30, on rejoue le match dans Canariplay
Tous les mardis à 15h30, c'est Canariplay ! On rejoue la dernière rencontre de Ligue 1 des canaris. Un talk 100% web. Posez vos questions et réagissez via Twitter avec #Canariplay et #FCNantes

>>la page de l'émission


En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.