Le Loroux-Bottereau : après l'affaire de pédophilie, pourquoi l'animateur a-t-il pu exercer ?

© France 3
© France 3

Il y a quelques jours un animateur sportif du Loroux-Bottereau a été mis en examen et écroué pour viols sur des mineurs. L'homme de 28 ans avait déjà été condamné en 2010. La justice connaissait son passé mais pas l'association qui l'a remis en contact avec des jeunes.

Par Claude Bouchet

Pendant trois ans, l'animateur a exercé, au club de roller du Loroux Bottereau. Il était responsable de la section free-style. Alors, pouvait-il être être animateur bénévole au sein de l'association ? Non, puisqu'il avait en charge des enfants. L'animateur avait été condamné en 2010 pour des faits à caractère sexuels. Dans ce cadre, il avait une interdiction d'exercer une activité en lien avec des mineurs. Mais il avait caché avoir un casier judiciaire.

Maître Roiné est spécialiste du droit des familles et des victimes. Selon elle, la faille réside dans le fait qu'une association, un club, ne puisse pas être informé du passé judiciaire des bénévoles qui travaillent avec des enfants. Aujourd'hui, l'interdiction d'exercer une activité avec des enfants est une peine complémentaire, à la discrétion du juge.

Une proposition de loi a été déposée par le sénat. Elle vise à la rendre obligatoire.

Notre reportage en vidéo​

Retour sur l'affaire de pédophilie au Loroux Bottereaux







Sur le même sujet

Vendée : voilier en balsa pour tour du monde

Les + Lus