Mélanie Guérin, une Nantaise de 35 ans, portée disparue au Népal

Mélanie Guérin est portée disparue depuis le 13 août 216. / © Twitter / DR
Mélanie Guérin est portée disparue depuis le 13 août 216. / © Twitter / DR

Une Française de 35 ans originaire de Nantes, Mélanie Guérin, est portée disparue au Népal depuis le 13 août, a indiqué aujourd'hui le ministère français des Affaires étrangères.

Par Olivier Couvreur

Une Française de 35 ans originaire de Nantes, Mélanie Guérin, est portée disparue au Népal depuis le 13 août, a indiqué mercredi le ministère français des Affaires étrangères. 

"Nous avons été prévenus le 13 août par les autorités népalaises de la disparition d'une Française. Nous sommes en contact avec la famille de la disparue et pleinement mobilisés, aux côtés de la police népalaise, pour la retrouver", a précisé une source diplomatique.

© Twitter
© Twitter

Mélanie est ortophoniste au Pays Basque selon les informations de ses proches relayées sur Twitter.

Son retour était prévu le 12 août

Selon le portrait de la jeune femme diffusé depuis plusieurs jours sur les réseaux sociaux par ses proches, elle devait prendre un avion de retour vers la France le 12 août, après un séjour d'un mois au Népal. Selon ses proches, après quelques jours dans la ville de Pokhora, elle avait quitté son hôtel pour rejoindre en bus le village de Lumbini, distant de 180 km. Signe inquiétant, son sac de voyage avec ses papiers, son billet d'avion et son carnet de voyage, a été retrouvé au bord de la route

Mélanie Guérin était partie au Népal faire du woofing, une façon de voyager où, en échange du gîte et du couvert, on s'engage à travailler dans des fermes.

Dans une déclaration, sa famille explique que "les autorités font le nécessaire et nous espérons de tout coeur que cette disparition connaisse une issue heureuse dans les plus brefs délais""Nous vivons une épreuve extrêmement douloureuse et nous ne souhaitons parler à aucun média. La médiatisation de la disparition de Mélanie entraîne des sollicitations de notre famille que nous ne voulons pas. Nous sommes en détresse et refusons tout contact avec la presse. Merci de respecter notre demande", ajoute le communiqué.


Avec AFP

Sur le même sujet

Les + Lus