Cet article date de plus de 5 ans

Un rassemblement oecuménique à la Mosquée de Nantes en hommage aux victimes des attentats de Paris

Les responsables religieux de Loire-Atlantique se réunissent ce vendredi, après le grand office, à 14h à la mosquée Assalam de Nantes, dans le quartier de Malakoff. Ils y signeront une déclaration commune que vous pouvez découvrir ici.
Mosquée Assalam de Nantes AIOF - Centre culturel Abdullah Al Darwish
Mosquée Assalam de Nantes AIOF - Centre culturel Abdullah Al Darwish © Facebook / Mosquée Assalam de Nantes AIOF - Centre culturel Abdullah Al Darwish
Suite aux attentats de Paris survenus vendredi 13 novembre, qui ont fait 129 morts et près de 350 blessés, les différents responsables religieux se retrouveront ce vendredi 20 novembre, à 14h15, à la Mosquée Assalam de Nantes, dans le quartier Malakoff, pour cosigner une déclaration commune ( voir en encadré ci dessous) et pour un temps de recueillement. A noter la présence de Henri-Michel Comet, préfet de la région Pays de la Loire et préfet de Loire-Atlantique.

Un peu plus tôt dans la semaine, des consignes avaient été donnée par l'Union des Organisations Islamiques de France aux différentes mosquées de France. 

Notre pays vient de vivre les pires attaques terroristes de son histoire faisant 129 morts et des centaines de blessés dont beaucoup sont dans un état critique.
La France est en deuil. Nos mosquées aussi.
Face à ce drame terrible, nous devons tous nous élever contre la barbarie et l’obscurantisme et refuser que des illuminés ignorants doublés de délinquants jettent l’opprobre sur l’islam et les musulmans.
Aucune religion, aucune éthique, aucune civilisation n’accepte le meurtre d’innocents.
La douleur des familles des victimes, de leurs amis, de leurs collègues est notre douleur, citoyens de confession musulmane.
C’est pourquoi, à l’occasion du grand office du Vendredi, l’UOIF appelle toutes les mosquées de France à :
– Dédier le sermon de l’office à la tragédie des attentats
– Observer un moment de recueillement à la mémoire de toutes les  victimes dès la fin de la prière.
– Mettre en place des veillées spirituelles ouvertes à tous entre vendredi et dimanche durant lesquelles des moments d’hommage et de témoignage peuvent avoir lieu
– Participer aux prières funéraires (janaza) qui auront lieu dans les prochains jours en faveur des victimes musulmanes
L’UOIF appelle tous les musulmans à multiplier les prières en faveur des victimes et de leurs proches ainsi que pour la paix de notre pays.

Union des Organisations Islamiques de France,
La Courneuve, le 17 novembre 2015.
Le texte écrit par les différents responsables religieux de Loire-Atlantique
"Les attentats commis à Paris le 13 novembre 2015 endeuillent une nouvelle fois notre pays. 
Nous, responsables religieux bouddhiste, catholique, juif, musulman, orthodoxe, protestant de Nantes et des environs, nous nous rassemblons une nouvelle fois pour exprimer nos condoléances et notre sympathie aux familles des victimes, celles qui ont perdu la vie, celles qui ont été blessées.

Il nous est insupportable de penser que certains puissent perpétrer, sur notre sol ou dans quelque lieu que ce soit, de telles horreurs en invoquant le Nom de Dieu. Le deuil que nous portons ensemble aujourd'hui est aussi celui de toutes les victimes du terrorisme.

Inlassablement, comme nous l’avons déjà fait après les attentats de janvier 2015, nous refusons avec la plus grande fermeté que la foi puisse être instrumentalisée par des idéologies meurtrières. Au-delà de nos différences, c’est la paix qui nous rassemble, c’est la paix que nous voulons promouvoir dans la fraternité, c’est le désir de paix qui nous conduit à délivrer aujourd'hui une parole commune.

La société française doit savoir qu’elle peut compter sur nous pour construire la paix dans le respect des convictions de chacun. Nous nous engageons à aider les croyants de nos communautés à reconnaître en toute femme, en tout homme, une sœur, un frère, quelles que soient son origine ou ses convictions religieuses. Nous nous engageons à entretenir entre nos communautés une estime et une bienveillance fraternelle.

Comme nous l'affirmions déjà en janvier dernier, nous ne voulons pas céder à la peur, au rejet ou à la méfiance envers l'autre, mais poursuivrons notre dialogue entre religions et avec tous les citoyens, dans l'accueil et le respect de chacun. Aux côtés des autorités civiles et de toute personne de bonne volonté, nous voulons agir pour la concorde et la paix, afin qu'ensemble nous construisions une société qui fasse honneur à la dignité humaine et favorise l'épanouissement de chacun, dans la liberté, l'égalité et la fraternité. La haine ne passera pas par nous".



Texte cosigné par
Geneviève Lacaze, présidente de l'association Karma
Teksung Tcheuling du bouddhisme tibétain
Jean-Paul James, évêque de Nantes, pour l'Eglise catholique
Yoni Krief, rabbin, du consistoire israélite de Nantes
Mourad Sandi, président du conseil régional du culte musulman en Pays de la Loire
Abdelkhalek Chaldi, président de l'association Islamique de l'Ouest de la France
Bénédicte Robichon, Marguillier, de l'Eglise Orthodoxe Saint-Basile-Saint-Alexis de Nantes
Adrian Iuga, prêtre pour l'Église Orthodoxe roumaine à Nantes
Caroline Schrumpf, Pasteur de l'Eglise Protestante Unie de Loire-Atlantique
Olaf Genée, pasteur de l'Église protestante baptiste de Nantes-Eraudière.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
hommage société religion attentats de paris faits divers terrorisme