• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Aéroport Nantes-Atlantique : l'Atelier Citoyen souhaite un couvre-feu entre 23 h et 6 h

Le projet d'arrêté concerne la circulation des avions les plus bruyants, sur l'aéroport Nantes-Atlantique, à Bouguenais. / © LOIC VENANCE / AFP
Le projet d'arrêté concerne la circulation des avions les plus bruyants, sur l'aéroport Nantes-Atlantique, à Bouguenais. / © LOIC VENANCE / AFP

Le Ministère de la Transition Écologique et Solidaire souhaite interdire aux avions les plus bruyants de passer par Nantes, pendant une partie de la nuit. Une ambition "tout à fait minimale" pour l'Atelier Citoyen, qui demande une interruption totale du trafic, appliquée rapidement.

Par Simon Auffret

Le temps réglementaire commence à s'accorder au rythme politique. Le Ministère de la Transition Écologique a lancé le 26 avril une consultation publique sur un projet d'arrêté modifiant l'encadrement des décollages et atterrissages sur l'aéroport de Nantes-Atlantique. 

En interdisant les avions les plus bruyants de décoller ou d'atterrir entre 23 h et 6 h du matin, le projet vient durcir le précédent réglement, en vigueur depuis 2006. "La restriction proposée concernera très peu d’avions mais les plus bruyants : en 2015, seulement 4 % des avions de la tranche 23h-6h pouvaient être concernés par cette mesure (essentiellement fret et charters) ; en 2019 ils seront encore moins nombreux du fait du rythme de renouvellement des flottes", commente de son côté l'Atelier Citoyen, très à la pointe sur les perspectives d'aménagement de Nantes-Atlantique.

Le mesure suit les recommandations de l'Autorité de Contrôle des Nuisances aéroportuaires (Acnusa), qui demandait une application dès 2017. Elle ne devrait pas être appliquée avant 2019, selon le calendrier prévu par le Ministère de la Transition Écologique.



L'Atelier Citoyen supporte de son côté une application immédiate de la proposition. "Le choix de conserver Nantes Atlantique doit être accompagné d’un effort important pour limiter les vols de nuits", explique dans un communiqué le collectif, avant d'aller plus loin en listant trois mesures en ce sens : une tarification "dissuasive" des vols de nuit, un couvre-feu complet entre 23 h et 6 h, ainsi qu'un "plafonnement" du nombre d'appareils entre 22 h et 23 h.

L'annonce de l'annulation du projet d'aéroport et la pression relâchée - en partie - sur la ZAD laissent d'ores et déjà entrevoir la prochaine étape des discussions, autour du réaménagement du sites de Nantes-Atlantique. Auxquelles l'Atelier Citoyen compte bien pleinement participer.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité

Les + Lus