Affaire Troadec : la compagne du suspect Hubert Caouissin remise en liberté

Les scellés devant le domicile de la famille Troadec, le 7 mars 2017. / © LOIC VENANCE / AFP
Les scellés devant le domicile de la famille Troadec, le 7 mars 2017. / © LOIC VENANCE / AFP

Lydie Troadec a été remise en liberté. La compagne du principal suspect dans l'affaire Troadec reste poursuivie pour "modification de l'état des lieux d'un crime et recel de cadavres". Son mari, Hubert Caouissin, est lui toujours en détention.

Par M. F. avec AFP

La compagne d'Hubert Caouissin, principal suspect de l'affaire Troadec, n'est plus en prison. Lydie Troadec a été remise en liberté et placée sous contrôle judiciaire, a-t-on appris ce mercredi auprès du parquet de Nantes, confirmant une information du journal Presse Océan.

Cette remise en liberté est "l'effet de la loi", a expliqué le procureur Pierre Sennès. Lydie Troadec a été mise en examen en mars dernier pour "modification de l'état des lieux d'un crime et recel de cadavres", des qualifications qui relèvent de la correctionnelle. Dans ce cas, "la loi limite du durée de la détention provisoire à quatre mois", a-t-il ajouté.

Le contrôle judiciaire de Lydie Troadec est assorti d'une interdiction de contact avec les parties civiles ou les médias, selon son avocat.

Pascal Troadec, sa femme Brigitte et leurs deux enfants Sébastien et Charlotte avaient disparu de leur domicile d'Orvault près de Nantes, dans la nuit du 16 au 17 février derniers.

Hubert Caouissin, le beau-frère du père de la famille qui avait disparu à la mi-février de son pavillon d'Orvault, avait reconnu en garde à vue les avoir tués puis démembrés, pour un différend à propos d'un trésor qui n'aurait pas été partagé lors d'un héritage, mais dont l'existence n'a pas été prouvée à ce stade. Il avait été mis en examen pour "assassinats" et "atteinte à l'intégrité d'un cadavre" début mars. Il reste placé en détention.

Sur le même sujet

Archive avril 2015 : arrêt projet la médiathéque

Les + Lus