Agriculture. Une action symbolique devant la DRAAF en présence des syndicats pour parler versement des aides

Une réunion s'est tenue à la Direction Régionale de l'Agriculture en présence des représentants des syndicats majoritaires, FRSEA et Jeunes Agriculteurs, mercredi 20 mars. À l'ordre du jour : les délais de versement des aides, jugés trop long.

Pour répondre aux manifestations et à la colère des agriculteurs, le Premier ministre Gabriel Attal avait promis le versement intégral des aides de la Politique Agricole Commune (PAC) dès le 15 mars.

Pour dénoncer le retard pris dans le versement de ces aides, les syndicats majoritaires, FRSEA et les Jeunes Agriculteurs, se sont rassemblés pour une action symbolique devant la Direction régionale de l'agriculture à Nantes, ce mercredi 20 mars.

Personne ne répond, on laisse pourrir la situation 

Pascal Poulard

Éleveur à Briollay (Maine-et-Loire)

"On est vraiment les oubliés du système de l'administration" ajoute Pascal Poulard.

Une réunion s'est tenue dans l'après-midi, dans les locaux de la direction régionale de l'agriculture, pour discuter du versement des aides de 2023, qui auraient dû être attribuées depuis déjà quelques jours.

Le logiciel en charge de la distribution de ce versement n'était "apparemment pas opérationnel", a expliqué l'administration.

100 % des aides seront bien versées

La directrice régionale de l'agriculture, Annick Baille, a reçu tous les agriculteurs venus à Nantes pour la mobilisation. L'idée est de leur expliquer que l'administration est bel et bien sur le pont. Elle précise que le logiciel qui permet de verser les aides est finalement bien opérationnel.

Selon elle, des attestations de paiement seront délivrées pour rassurer les banques des agriculteurs. Elle souligne d'ailleurs "que 100 % des aides seront bien versées". Annick Baille donne une nouvelle échéance, celle du 30 juin 2024. Une date qui ne satisfait pas les agriculteurs présents.

Lune Hornn et David Jouillat

Retrouvez-nous sur nos réseaux sociaux et sur france.tv