Avec AAM AASTHA, Charles Fréger expose ses photographies de rites religieux indiens au musée d'histoire de Nantes

Publié le
Écrit par Camille Aguilé

Depuis le 2 juillet 2022, les photographies de Charles Fréger ont de nouveau investi les murs du musée d'histoire de Nantes. Face au succès de l'exposition, les œuvres resteront un mois de plus que prévu pour permettre au public de découvrir les incarnations colorées de divinités hindoues et bouddhistes.

Charles Fréger signe sa troisième exposition au musée d'histoire de Nantes. Cette fois, l'artiste présente une série photographique réalisée en Inde du nom de AAM AASTHA (traduire "des dévotions communes"), à voir de 10h à 18h du mardi au dimanche jusqu'au 31 décembre 2022.

Le photographe propose près de 90 clichés d'Indiens costumés pour interpréter rites et récits mythologiques de l'hindouisme ou du bouddhisme. Apparats et peintures corporelles aux couleurs flamboyantes s'associent pour incarner les divinités des différents cultes.  

S'ouvrir sur le monde

L'exposition résulte du travail de recherche de l'artiste au sujet des danses sacrées et des pièces de théâtre traditionnelles et s'inscrit dans sa démarche d'exploration des mascarades dans le monde. 

Ces photographies nous ouvrent des fenêtres sur des mondes qui sont souvent assez lointains du nôtre.

Krystel Gualdé

Directrice scientifique du musée d'histoire de Nantes

"Charles Fréger nous permet de regarder ces rites et cérémonies pour eux-mêmes et d'en voir la beauté, sans forcément les comprendre ni les juger", poursuit Krystel Gualdé, directrice scientifique du musée d'histoire de Nantes.

Le fruit de plusieurs voyages

Intéressé par le Ramayana (épopée mythologique hindoue) et ses interprétations dans différentes cultures d’Asie, Charles Fréger a entamé une succession de voyages en Inde à partir de 2019.

Il a pu parcourir plus d’une vingtaine d’États du pays pour rencontrer une diversité de cérémonies et de représentations, du Tamil Nadu à l'Uttar Pradesh.

"On vient chercher l'inspiration"

Parmi les visiteurs jeudi 13 octobre, un groupe dénote. Concentrés, papier et crayons de bois à la main, des élèves de CAP Métier de la mode et du vêtement observent avec attention les costumes photographiés.

"On vient chercher l'inspiration pour leur projet de chef d'œuvre*, et construire leur identité culturelle", dévoile Valérie Duhamel, leur professeur d'arts appliqués. "L'Inde est très tournée vers le textile et la matière, c'est notre secteur", complète Karine Gilbert, enseignante des métiers de la mode. 

AAM AASTHA s'inscrit dans la saison "Inde" du musée d'histoire pour 2023-2024. Une seconde exposition sur les trois religions natives de l'Inde intitulée Inde. Reflets de mondes sacrés a été ouverte au public par le musée d'histoire samedi 15 octobre. 

*"Le chef-d'œuvre est la réalisation qui marque l'achèvement de la formation de l'élève ou de l'apprenti, un accomplissement personnel qui témoigne des talents et des compétences acquis jusqu'à l'examen", selon le ministère de l'Education Nationale.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité