"C'est rigolo, ça motive", un radar à joggers installé sous la grue jaune à Nantes

Un radar d'un nouveau genre a fait son apparition à Nantes. Il ne flashe pas les 2 roues ou les 4 roues, mais les bipèdes coureurs. Installé sous la grue jaune, ce radar ne délivre pas non plus d'amende, il est juste là pour inciter les Nantaises et Nantais à la pratique sportive.

"Alors, vous avez fait combien ?"."15,5 km. C'est notre allure normale en même temps !"

Ce groupe d'amis se prépare au semi-marathon de Nantes en avril prochain. Montres connectées aux poignets, Blandine et Édouard ont quand même testé le nouveau radar avec le sourire.

"C'est un peu ludique, ça donne un repère de temps, mais après, souvent, on a d'autres repères sur le téléphone, sur la montre. En complément, c'est rigolo".

"Moi, je suis lent, je viens de commencer, mais je cours entre 8 et 9, globalement. Donc là, j'ai accéléré, mais je ne suis pas très rapide".

"On n'est pas venu exprès pour mais c'est drôle"

Depuis quelques jours, tout près de la grue jaune, ce radar flashe le coureur à pied à partir de 8 km à l'heure. De quoi attirer toutes sortes de profils.

"14,9 je crois. 14,9 c'est ça"." Content ? Oui content, c'est la moyenne que j'ai en ce moment donc content".

"Là, c'était la première fois, on n'est pas venu exprès pour mais c'est drôle", expliquent deux coureuses, "c'est rigolo, ça motive en vrai".

Derrière cette initiative insolite, deux jeunes entrepreneurs nantais passionnés de course à pied qui veulent développer la pratique de l'activité physique en ville. Leur cible, tout le monde, mais surtout ceux qui bougent le moins.

"La personne humaine est assez unifiée, elle est incarnée, explique Albéric Aubron, co-fondateur de Coureurs, elle est à la fois corps, esprit, mental et cœur. Et quand on est bien dans son corps, on est aussi bien dans sa tête. On peut travailler bien aussi, on peut être performant intellectuellement. 

C'est important de prendre soin de son corps, de sa santé

Albéric Aubron

Co-fondateur de Coureurs

D'ici peu, un deuxième radar sera installé sur les quais de l'Erdre en face de l'île de Versailles, de quoi donner envie de piquer un sprint sans risquer une amende.

Retrouvez-nous sur nos réseaux sociaux et sur france.tv