Coronavirus : l'aéroport de Nantes-Atlantique a repensé l'accueil des usagers en prévision de sa réouverture ce lundi

Voilà deux mois que les personnels de Vinci Airports travaillent sur la réouverture de l'aéroport de Nantes-Atlantique. Propositions et discussions avec l'Etat ont accouché de réglementations qu'il faut maintenant mettre en pratique. Voici ce qui vous attend si vous envisagez d'embarquer à Nantes.

Entrée, sortie, parcours d'embarquement et de débarquement, tout a été réorganisé pour éviter au maximum que les passagers se croisent.
Entrée, sortie, parcours d'embarquement et de débarquement, tout a été réorganisé pour éviter au maximum que les passagers se croisent. © France Télévisions Olivier Quentin

Les personnels de Vinci Airports sont encore en train de poser les différentes signalétiques. Ici une affiche, là un accueil, tout doit être prêt pour ce lundi 8 juin, date qui marque la reprise des vols commerciaux.

La sécurité et le contrôle font partie de l'ADN des aéroports. La réglementation Covid n'est finalement qu'une contrainte de plus. Mais elle va chambouler la gestion des flux de passagers.

Au niveau des parkings, pas vraiment de changement. C'est ensuite que de nouvelles habitudes devront être prises. 

© Dès l'entrée dans l'aérogare, des consignes seront données aux usagers.

On ne rentrera dans l'aérogare que par une seule porte, celle du hall des départs. Là, un poste a été installé où du personnel de Vinci Airports accueillera les usagers pour leur expliquer les nouvelles pratiques, les nouveaux parcours dans l'aérogare.

Plus question d'aller et venir librement d'un hall à l'autre. Il leur sera aussi demandé une attestation sur l'honneur selon laquelle ils déclarent être aptes à voyager. Attestation apportée ou à remplir sur place (nom, prénom, date et lieu de naissance, adresse, n° de passeport ou de carte d'identité suivis du texte : Atteste ne pas présenter de symptôme du COVID-19. Date, ville, et enfin signature).

Les passagers seront guidés vers leur embarquement par une ligne et une signalétique orange.

Les usagers en partance devront suivre une signalétique orange qui les mènera jusqu'à l'embarquement.
Les usagers en partance devront suivre une signalétique orange qui les mènera jusqu'à l'embarquement. © France Télévisions Olivier Quentin

Des messages seront régulièrement diffusés rappelant l'obligation de porter un masque (pour les plus de 11 ans) et des bornes de distribution de gel désinfectant seront à la disposition de tous. Outre ces mesures, le défi était d'éviter au maximum que les usagers se croisent.

Jusqu'à maintenant, il n'était pas rare de remonter une longue file d'attente avant d'y trouver sa place. En réorganisant les parcours, le département sécurité de l'aéroport a fait en sorte que ces files d'attente ne puissent pas se croiser.

"Tout cela s'est construit petit à petit depuis deux mois, explique Thibaut Jung, le responsable du département sécurité. Il nous fallait construire quelque chose qui puisse durer dans le temps et qui nous permette de passer quasiment le même trafic qu'en 2019."

Thibaut Jung responsable département sécurité Nantes Atlantique montre les marquages imposant les règles de distanciation dans le hall d'arrivée aux bagages.
Thibaut Jung responsable département sécurité Nantes Atlantique montre les marquages imposant les règles de distanciation dans le hall d'arrivée aux bagages. © France Télévision Olivier Quentin

Autant à l'embarquement, les passagers ont l'habitude de respecter certaines consignes, autant à l'arrivée, il sera plus difficile d'imposer les règles de distanciation, notamment aux abords des tapis roulants lorsque chacun est pressé de récupérer son bagage. Pourtant, il faudra bien s'y faire et respecter les nouveaux marquages au sol.

Après quoi, la signalétique montrera le chemin pour quitter l'aéroport. Là encore, pas question de repasser par différents halls. Les accueillants (munis de masques) seront toutefois autorisés à venir près des portes de débarquement.

"Vinci Airports a bénéficié,  nous dit Cyril Girot, le directeur de Nantes Atlantique, de l'expérience de ses équipes en Asie. Avec l'Union des Aéroports Français, on a été sollicité par l'Etat pour rapporter nos connaissances des infrastructures et ce qu'il était pertinent de mettre en place. C'est ce qu'on retrouve aujourd'hui."

"Les réservations commencent à revenir" Cyril Girot Directeur aéroport Nantes Atlantique
"Les réservations commencent à revenir" Cyril Girot Directeur aéroport Nantes Atlantique © France Télévisions Olivier Quentin

Si un passager présente des signes l'inquiétant, il pourra solliciter Vanessa ou l'un de ses collègues. Elle est infirmière dans l'équipe de secours. Elle sera à même de faire un premier bilan. La personne sera alors conduite dans une infirmerie dédiée.

Si besoin, Vanessa Fontaine, infirmière, fera le point avec le centre 15.
Si besoin, Vanessa Fontaine, infirmière, fera le point avec le centre 15. © France Télévisions Olivier Quentin

"Notre travail, explique Vanessa Fontaine, ce sera de rassurer les passagers, de leur montrer qu'on est là et si besoin de faire un premier bilan avec eux. Prise de la température, de la tension, questionnement sur d'où ils viennent et éventuellement un contact avec le centre 15 pour avoir un avis médical."

Quant aux contacts avec les personnels au sol des compagnies aériennes, il sera lui aussi sécurisé au niveau notamment des banques d'enregistrement. Le personnel de maintenance de l'aéroport a été mobilisé pour faire du sur-mesure et poser des plexiglass de protection.

Des plexiglass ont été posés sur toutes les banques d'enregistrement.
Des plexiglass ont été posés sur toutes les banques d'enregistrement. © France Télévisions Olivier Quentin

Enfin, une fois par jour, nous a-t-on dit, l'ensemble des salles recevant du public sera désinfecté. 

Toutes ces mesures avaient été imaginées bien en amont et il ne restait plus qu'à les adapter aux consignes édictées par les autorités sanitaires. L'aéroport de Nantes Atlantique rouvre ce lundi au trafic commercial et même si, pour le moment, l'activité sera des plus réduites, tout doit être prêt, ne serait-ce que pour rassurer les usagers.

Une fois par jour, tout le parcours des passagers sera désinfecté.
Une fois par jour, tout le parcours des passagers sera désinfecté. © France Télévisions Olivier Quentin

"Les retours des compagnies, assure le directeur de l'aéroport Cyril Girot, c'est que les réservations commencent à revenir."

Ce lundi 8 juin, on sera loin des 200 mouvements par jour que vivait l'aéroport en période estivale. Un seul vol est prévu, un Nantes-Lyon aller/retour. Ce sera à peu près le rythme pendant une semaine puis, progressivement, le trafic s'étoffera. 

"Il est encore un peu tôt pour se projeter dit prudemment Laurent Noirot-Cosson, le directeur commercial et marketting. Mais on sait que des lignes qui devaient ouvrir cet été seront reportées à l'année prochaine."

Une exception, un vol vers l'Islande qui ouvrira en juillet...

 

► Une petite visite de l'aérogare avant sa réouverture.

 

Nantes Atlantique n'a jamais fermé totalement
Même pendant le confinement, l'aéroport n'a jamais cessé d'être actif. L'aérogare était certes fermée mais il continuait d'y avoir un peu de trafic aérien, fret, transport de masques, personnels soignants, vols sanitaires...

En temps normal, environ 2500 personnes travaillent sur ce site dont l'activité génère 15 000 emplois induits*.

*source : direction Nantes Atlantique

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
aéroport nantes atlantique économie transports transports aériens coronavirus/covid-19 santé société déconfinement