Coronavirus : un nouveau cas confirmé à Nantes jeudi 5 mars, pour autant les mesures de “quatorzaine” levées

Conférence de presse de l'ARS à Nantes le 5 mars 2020 / © France televisions - Maxime Jaglin
Conférence de presse de l'ARS à Nantes le 5 mars 2020 / © France televisions - Maxime Jaglin

Le nombre de cas confirmés de coronavirus s'élève désormais à huit en Pays de la Loire avec un nouveau patient hospitalisé à Nantes.

Par Fabienne Béranger

Un homme de 58 ans résidant en Loire-Atlantique a été, à son tour, hospitalisé au CHU de Nantes, a annoncé ce jeudi matin, l'ARS des Pays de la Loire, l'Agence régionale de la santé. Il a été infecté par le coronavirus dans le Morbihan mais est peu symptomatique.

Ce nouveau cas porte désormais à 8 le nombre de cas confirmés de Coronavirus en Pays de la Loire.
L'ARS annonçait mardi que deux nouveaux cas, deux hommes de 50 et 60 ans ont été hospitalisés au CHU de Nantes. Tous deux ont voyagé dans des zones à risques. L'un revenant d'un séjour en Italie, l'autre du Morbihan.

Une femme de 58 ans ne résidant pas dans la région a été hospitalisée au CHU de Nantes jeudi dernier. Cette femme, une médecin généraliste du sud de Compiègne, a été en contact mi-février "lors de ses consultations" avec un homme dont l'état s'est ensuite aggravé. Elle est en phase de guérison et sa sortie de l'hôpital est imminente, a précisé l'ARS ce jeudi après-midi.

Sont hospitalisés au CHU d'Angers, une femme de 58 ans résidant en Mayenne, une femme de 25 ans et un homme de 25 ans résidant dans le Maine-et-Loire ainsi qu'une femme de 27 ans résidant en Sarthe.

Leur état de santé à tous est "rassurant" selon les informations communiquées ce jeudi matin par l'ARS.

Tous les cas contacts ont été identifiés et pris en charge.
 

Les hôpitaux se préparent

En Pays de la Loire, nous sommes toujours en stade 2. Le virus ne semble pas circuler en Pays de la Loire, affirme l'ARS.

Fini les mesures de quatorzaine pour ceux qui ont séjourné dans un cluster français (y compris le Morbihan) sauf si une personne est symptomatique ou s'il s'agit d'un cas contact à risques (enfant ou personne âgée).

En Pays de la Loire, les CHU de Nantes et Angers sont les établissements de première ligne. Le dispositif est complété par cinq établissements hospitaliers périphériques : Saint-Nazaire,  La Roche-sur-Yon, Cholet, Lavalen  fin de semaine, tout comme le CH du Mans. Cela représente un potentiel de 91 places disponibles dans la région. 

Le CHU de Nantes procède à 60 dépistages par jour. 360 ont ainsi déjà été réalisés. Le CHU d'Angers sera opérationnel pour les dépistages dès vendredi a annoncé l'ARS ce jeudi après-midi.

Une délégation de professionnels de santé, médecins, directeurs d'Ehpad sera reçue vendredi à l'ARS.

Pour rappel, pour toute question d'ordre médical, vous pouvez appeler le 15. Pour toute information, vous pouvez composer le 0800 130 000, numéro vert national appel gratuit 7j/7 24h/24. "Attention, cette plateforme téléphonique n’est pas habilitée à dispenser des conseils médicaux", précise l'ARS. 

Ce jeudi 5 mars, en France, on dénombre deux nouveaux morts et 92 patients supplémentaires infectés par le coronavirus, selon le ministère de la Santé. Le bilan s'élève désormais à 377 cas et 6 décès sur le territoire.



 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus