COVID-19 : l'épidémie marque le pas dans les Pays de La Loire

Les chiffres de l'épidémie du COVID-19 sont globalement orientés à la baisse, en dépit d'un léger rebond du R effectif sans doute lié à la réouverture des terrasses. La pression sur les hospitalisations et les services de réanimation redeviennent supportables.

Dans la grande halle de la Trocardière, à Rezé en Loire-Atlantique, des personnes attendent le passage dans la cabine de vaccination
Dans la grande halle de la Trocardière, à Rezé en Loire-Atlantique, des personnes attendent le passage dans la cabine de vaccination © Christophe Turgis / France Télévisions

Dans son point presse hebdomadaire, Jean-Jacques Coiplet, le directeur de l'Agence Régionale de Santé des Pays de la Loire souligne que "le match n'est pas fini".

Les taux d'incidence et de positivité sont en baisse régulière, le R effectif est à 0,86 dans notre région pour 0,84 en France métropolitaine, en léger rebond depuis la semaine passée. "Sur l'impact en offre de soins, nous arrivons aujourd'hui à 70 patients en réanimation contre 80 hier, les hospitalisations continuent à diminuer, l'impact de la circulation virale est moindre aujourd'hui sur l'offre de soins"

"Tant que le taux de reproduction R est inférieur à 1 l'épidémie régresse" précise Pierre Balise médecin à L'ARS. "Avec le déconfinement et la reprise des interactions sociales, le risque d'un redémarrage de l'épidémie existe toujours, et si le taux de reproduction devait repartir au-dessus de 1, cela signifierait que l'épidémie reprendrait, et c'est ce qu'il faut à tout prix éviter".

Les chiffres de la couverture vaccinales des habitants des Pays de la Loire le 03 juin 2021
Les chiffres de la couverture vaccinales des habitants des Pays de la Loire le 03 juin 2021 © ARS Pays de la Loire

La vaccination progresse, les populations les plus à risque le sont de mieux en mieux. "s'il devait y avoir une nouvelle vague de contamination ce ne serait pas une vague submersion" indique Pierre Blaise. 87% des personnes de plus de 60 ans ont reçu une première injection, et 50% de personnes complètement vaccinées dans cette population. "S'il devait y avoir une quatrième vague, cette population ne devrait plus surcharger les hôpitaux".

La vaccination sera ouverte au plus de 12 ans le 15 juin, avec un vaccin Pfizer, et devrait se faire en dehors des centres de vaccination. L'ARS ne dispose pas encore des modalités qui seront adoptées pour la vaccination des 12-18 ans.

Les chiffres de la vaccination contre la COVID-19 le 03 juin 2021 dans les Pays de la Loire
Les chiffres de la vaccination contre la COVID-19 le 03 juin 2021 dans les Pays de la Loire © ARS Pays de la Loire

Le vaccin Moderna est désormais déployé en ville. "On voit le nombre des injections remonter cette semaine, malgré quelques difficultés d'approvisionnement comme des pannes de camions de livraison au niveau national, le passage du vaccin Moderna en circuit ville est une réussite" se félicite Benoit James de l'ARS.

Au total 2 200 000 habitants des Pays de la Loire ont été vaccinés au moins en première injection. "On réalise environ 200 000 nouvelles injections chaque semaine," précise le directeur COVID de l'ARS.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société