Covid-19 : comment le monde de la culture et les commerces préparent le déconfinement dans les Pays de la Loire ?

Le préfet de la Loire-Atlantique réunit en ce moment les organisations professionnelles, les syndicats de salariés, les politiques, pour convenir des modalités de déconfinement progressif. La vaccination de la population progresse, le virus semble commencer enfin à reculer.

Des dizaines de fleurs géantes et de mobiles fleuris ont envahi le centre ville et bientôt les quartiers de Saint-Nazaire
Des dizaines de fleurs géantes et de mobiles fleuris ont envahi le centre ville et bientôt les quartiers de Saint-Nazaire © France Televisions C.François

L'Agence Régionale de Santé constate un début de baisse régulière de l'épidémie de la COVID-19 dans les Pays de la Loire. Rien de spectaculaire, mais une tendance à la décrue, résultat des mesures sanitaires prises par les autorités publiques avec le troisième confinement, la mise en place de la vaccination et l'accroissement du rythme de cette vaccination dans la population générale, et enfin, par l'effort fourni par tous pour respecter les gestes barrières et la distanciation physique.

Les deux mois à venir seront décisifs pour la suite. "On va y arriver en restant vigilant" indique le directeur de l'ARS.

Réunir les conditions d'un déconfinement réussi

Concrètement, le déconfinement va se mettre en place progressivement. En plusieurs étapes comme l'a annoncé le président de la République. Avec pour commencer la réouverture des commerces le 19 mai.

Le préfet de région, Didier Martin, indique discuter en ce moment des jauges permettant une reprise satisfaisante de l'activité commerciale, tout en conservant les nécessaires précautions sanitaires. 

"Les services de l'État ont engagé une concertation avec les élus, les acteurs économiques, les acteurs sociaux, dans tous les territoires. Chaque préfet dans les cinq départements a conduit cette concertation qui a permis de recueillir les points d'intention, les préconisations, les suggestions, des acteurs politiques ou socio-économiques vis à vis des prochaines étapes de déconfinement"

La date du 19 mai devrait donc être celle de la réouverture des commerces, mais avec des jauges adaptées. "Le gouvernement propose une jauge à 8 mètres carrés par client, il nous fallait recueillir les avis des commerçants".

Les lieux de culture

La même méthode de travail prévaut pour les lieux de culture comme pour les commerces. Les élus ont également été sollicités, "avec eux nous avons évoqué la réouverture des lieux de culture, souvent gérés par les collectivités locales, les musées, les théâtres, les salles de spectacles, les cinémas". La date du 19 mai serait possible moyennant des protocoles sanitaires adaptés avec une jauge représentant un tiers de la capacité habituelle d'accueil du public de ces établissements.

Le 9 juin prochain, de nouveaux assouplissements devraient intervenir. Avec par exemple, une évolution des jauges, "on passerait d'un tiers des capacités à deux tiers avant d'arriver à 100% à partir du 30 juin prochain" indique Didier Martin. 

Dans ce domaine également, des discussions approfondies ont eu lieu avec les élus, les organisations syndicales de salariés et les organisations professionnelles pour recueillir leurs propositions et leurs suggestions. Et le préfet de souligner la situation fragile dans laquelle ces réouvertures pourront avoir lieu : "Si la situation épidémique continue de s'améliorer, c'est évidemment le préalable, pour faire évoluer le cadre juridique du fonctionnement de ces différents lieux"

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société économie culture