Dans le bus pour Auray avec les passagers d'un transporteur à bas prix

Publié le Mis à jour le
Écrit par Olivier Quentin avec Céline Dupeyrat

Le car a quitté Nantes ce samedi matin à 8h20, destination Brest sur cette ligne qui partait la veille de Grenoble. Un sacré périple. Mais pour ses passagers, ces bus à bas prix ont leurs avantages. Témoignages.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022

Grenoble-Brest, une des lignes les plus longues du transporteur de passagers Flixbus : 1300 km. Selon les chiffres communiqués par la société, il faut compter en moyenne 70 € pour ce trajet.

Les cars "low cost" ont leurs clients fidèles. Et de nouveaux venus viennent s'y ajouter en cette période de départ en vacances. Le prix mais aussi le confort, climatisation, WiFi, prises de courant... séduisent de plus en plus de voyageurs.

+ 20 % de clients par rapport à 2019, la dernière année de référence pour Flixbus qui a rajouté pour cette saison  70 bus. Un total de 350 véhicules sillonnent les routes de France cet été pour le compte de ce spécialiste du trajet en car.

"On a eu une grosse demande cet été, confirme Charles Billiard, le porte parole de Flixbus France. On a battu des records de réservation sur la deuxième moitié du mois de juin pour cet été. On va être à + 40 % au mois de juillet par rapport au mois de juin et les réservations continuent à affluer."

"La voiture individuelle est devenue très chère"

Des chiffres que Charles Billiard explique par le désir des Français de partir en vacances après deux années empêchées par l'épidémie de Covid-19. Mais pas seulement.

"C'est un effet de l'inflation et particulièrement de la hausse des prix des carburants, ajoute-t-il. Les Français cherchent le moyen de transport le plus économique pour voyager. La voiture individuelle est devenue très très chère. Le train reste aussi très cher."

Pas de changement contrairement au train

Bétule est partie d'Agen pour venir jusqu'à Nantes où elle a pris un autre car en direction de Quimper pour un total de 86 €. Un tarif qu'elle juge intéressant.

Moins cher que le train, Hortense confirme mais c'est surtout, dit-elle, parce qu'elle n'a pas trouvé de place de train pour rejoindre Quimper.

"Le trajet de nuit permet de faire de grandes distances", témoigne Armand qui apprécie aussi le fait qu'il n'y ait pas de changement sur son trajet, contrairement au train.

Cet aspect-là a également séduit deux jeunes partis de Grenoble pour rejoindre Brest en 20h, "profiter de la Bretagne et de la fraîcheur". La différence de prix n'était pas si importante avec la SNCF. Le fait de ne pas avoir à faire de changement a beaucoup joué dans leur choix de prendre un car direct.

Pour Jean-Marc qui avait eu l'occasion de traverser la France en voiture auparavant, c'est la fatigue du trajet qui l'ennuyait. "J'étais obligé de dormir sur la route, dit-il. J'ai préféré prendre un bus de nuit qui me permettait de partir plus tard et d'arriver à l'heure que je voulais."

Jean-Marc avait comparé avec le co-voiturage. Le prix était équivalent. Il aurait fallu cependant rajouter la nuit d'hôtel sur le parcours et la fatigue en plus.

A Flixbus, on assure n'avoir pas répercuté la hausse des carburants sur les trajet. La compagnie affirme avoir les billets les plus compétitifs du marché. On met aussi volontiers en avant l'aspect écologique. "Nous sommes un transport collectif, on remplace à peu près 30 voitures (par car) sur les routes, avance Charles Billiard.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité