Départementales 2021 : Philippe Grosvalet, le président du conseil départemental jette l'éponge

Philippe Grosvalet, l'actuel président du conseil départemental de Loire-Atantique a annoncé ce jeudi 15 avril qu'il ne se présentera pas pour un nouveau mandat aux élections de juin prochain. C’est le socialiste Michel Ménard qui mènera la liste de la majorité sortante. 

Philippe Grosvalet, le président du conseil départemental jette l'éponge
Philippe Grosvalet, le président du conseil départemental jette l'éponge © France Televisiions - Juliette Poirier

C’est une surprise. Dans le milieu politique, tout le monde attendait la candidature de Philippe Grosvalet à sa propre succession..

Mais le président du département de Loire-Atlantique l'a annoncé ce jeudi après-midi à l'occasion d'une conférence de presse à laquelle il est apparu très souriant.
 

La fin d'une vie politique

A 63 ans, le Nazairien affirme qu'"il faut renouveler la vie politique".

C'est la vie publique, la vie de nos territoires, et c'est pour cela qu'il est important de prendre cette décision même si j'avoue que parmi toutes les décisions que j'ai eues à prendre, celle-ci est plus difficile dans sa mise en oeuvre.

Philippe Grosvalet, président du conseil départemental

Il annonce par la même occasion la fin de sa carrière politique. "Je ne me présenterai plus à aucun mandat" a t-il précisé, tout en affirmant continuer à se passionner pour la chose publique. 

"Si j'ai décidé d'arrêter c'est aussi parce que je sais que notre ligne politique est en place. Il y une crise économique et sociale qui découle de cette crise sanitaire, et une grande défiance vis à vis de la politique. Or je crois à l'action politique. Elle est déterminante pour résoudre la crise. Il faut réconcilier nos concitoyens avec les élus de la République. Une nouvelle génération est en train de prendre le relais. Je fais confiance à la jeunesse d'une équipe mais aussi à sa diversité. La diversité des origines, des territoires, des âges."

Philippe Grosvalet avait été élu conseiller départemental du canton de Saint-Nazaire en 1998 et il était devenu président du conseil départemental en 2011. Aux dernières élections en 2015, la gauche avait conservé le département avec seulement un canton d’avance.
 

La gauche unie pour les élections

Pour ce prochain scrutin, contrairement à 2015, la gauche était en ordre de marche. Le PS avait fait l’union avec les écologistes, différentes composantes de la gauche et les communistes qui ont également appelé au rassemblement.

Des éléments du programme ont déjà été dévoilés, notamment des propositions dans le domaine social, la compétence majeure du département. La gauche unie veut expérimenter le revenu de base dans le département ou encore encore étendre le RSA aux moins de 25 ans.
 

Nouveau chef de file

C'est donc Michel Ménard, président du groupe socialiste au Département et ancien député, qui sera le chef de file de la majorité lors du scrutin des 20 et 27 juin.

"J'ai toute confiance en lui. Il a les compétences et l'expérience pour diriger et présider une grande collectivité comme celle du département. Nous partageons les mêmes valeurs. Il a les qualités humaines pour rassembler notre majorité, très diverse mais très soudée, et projeter notre territoire dans l'avenir", a précisé Philippe Grosvalet.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections départementales politique élections