Il aurait glissé plusieurs bulletins dans l'urne lors des élections départementales et régionales, un maire de l'Isère bientôt jugé

Fabien Mulyk sera jugé en début d'année prochaine devant le tribunal correctionnel de Grenoble pour fraude électorale. En 2021, l'élu aurait glissé deux bulletins de vote dans l'urne lors des élections départementales et autant pour le scrutin régional.

Le maire de Corps et conseiller départemental de l'Isère Fabien Mulyk renvoyé devant le tribunal correctionnel de Grenoble pour fraude électorale. L'élu est mis en cause pour avoir voté à deux reprises aux élections départementales de 2021, et glissé deux bulletins dans l'urne également pour les régionales, indique le procureur de la République de Grenoble Eric Vaillant vendredi 27 octobre, confirmant une information du Dauphiné Libéré.

Fabien Mulyk était lui-même candidat aux dernières élections départementales sur la liste "pour l'Isère : droite, centre et société civile" de l'actuel président Jean-Pierre Barbier (Les Républicains). Elu vice-président du conseil départemental en charge de l'agriculture, M. Mulyk a décidé de se retirer de ses délégations "pour des raisons personnelles."

"Un élu apprécié"

L'élu de 50 ans comparaîtra le 9 janvier pour "substitution ou imitation de signature sur une liste d'émargement à l’occasion des élections du 20 juin 2021", rapporte le quotidien régional. Il encourt de six mois à deux ans d'emprisonnement, une amende de 15 000 euros ainsi qu'une peine d'inéligibilité.

L'édile s'est vu proposer une comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité (CRPC), une procédure également appelée "plaider-coupable" qui permet de juger rapidement l'auteur d'une infraction s'il reconnaît les faits.

"Lorsqu'on se voit proposer une CRPC, cela veut dire qu'on reconnaît les faits. Si elle ne s'est pas poursuivie, cela ne veut pas dire qu'il ne les reconnaît pas", explique l'avocat de Fabien Mulyk, Me Christopher Sovet, se refusant à davantage de commentaires sur ce dossier en cours d'instruction. Contacté par France 3 Alpes, Fabien Mulyk n'a pas souhaité s'exprimer.

"C'est un élu qui est apprécié sur le plan local et qui fait un travail assez formidable pour une petite commune", ajoute Me Sovet qui dit garder ses arguments pour le jour de l'audience.