Didier Deschamps, made in Nantes, sacré entraîneur de l'année

Didier Deschamps élu meilleur entraîneur de l'année 2018, le 24 septembre 2018 / © Ben STANSALL / AFP
Didier Deschamps élu meilleur entraîneur de l'année 2018, le 24 septembre 2018 / © Ben STANSALL / AFP

Avec Didier Deschamps, la victoire en Coupe du monde a pris une saveur nantaise. Le sélectionneur des Bleus a commencé sa carrière au FC Nantes en 1982, avant de gagner la Coupe en 1998 et de hisser la France en haut du podium, encore une fois, en 2018. Il vient d'être sacré entraîneur de l'année.

Par Emma Derome

Didier Deschanps, le sélectionneur de l'équipe de France championne du monde, a été sacré entraîneur de l'année lors de la cérémonie des trophées Fifa 2018, ce lundi à Londres.

Le technicien a été préféré à son ancien coéquipier de France-1998, Zinédine Zidane, vainqueur d'une troisième Ligue des champions consécutive avec le Real Madrid au printemps, ainsi que Zlatko Dalic, qui a mené la Croatie à la finale de la Coupe du Monde.
 

Retour sur une victoire 


Après l'euphorie de la victoire, la nostalgie. Les jeunes années de l'entraîneur des Bleus, vainqueurs en finale de la Coupe du monde, se sont passées à Nantes. Avant de gagner le championnat du monde en 1998 avec l'équipe de France en tant que joueur, puis en 2018 en tant qu'entraîneur, le prodige a débuté sa carrière professionnelle avec les Canaris, en 1982. Il avait alors 14 ans.

À l'époque déjà, c'est un "gagnant". À 19 ans, il devient capitaine de l'équipe nantaise. Il entre vite en équipe de France, aux côtés de son coéquipier et ami Marcel Dessailly, qu'il a rencontré au FC Nantes. Cette amitié traversera les meilleurs et les pires moments, comme l'ultime victoire de 1998, ou la mort du frère de Dessailly, une période sombre que Deschamps l'aidera à surmonter. 

Il rejoint ensuite l'Olympique de Marseille à 21 ans. Un véritable crève coeur pour de nombreux Nantais, après 4 buts en tant que milieu défensif et 130 matchs.

L'ancien patron du football français, Claude Simonet, est revenu avec nostalgie et émotion sur l’épopée de 98 en Coupe du monde. Ami de Didier Deschamps et l'ayant beaucoup côtoyé à l'époque, il le décrit comme "un garçon fédérateur" et "un compétiteur remarquable".

►Claude Simonet invité de notre JT le mardi 16 juillet 2018



 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus