• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Disparition d'Emiliano Sala : le bureau d'enquête britannique a publié son rapport

La carcasse de l'avion transportant Emiliano Sala et David Ibbotson, le pilote du Piper Malibu / © DR AAIB
La carcasse de l'avion transportant Emiliano Sala et David Ibbotson, le pilote du Piper Malibu / © DR AAIB

Le Bureau d'enquête britannique sur les accidents aériens (AAIB) vient de publier ce lundi son rapport sur le crash de l'avion du footballeur Emiliano Sala.
 

Par Fabienne Béranger

Ce lundi 25 février, l'AAIB, le Bureau d'enquête britannique sur les accidents aériens a publié son rapport d'enquête sur le crash d'avion qui a coûté la vie à l'attaquant argentin Emiliano Sala.

Dans ce rapport de 16 pages, l'AAIB retrace ce qui s'est passé depuis le 21 janvier dernier, 21h22, heure à laquelle l'AAIB a été informé "qu'un Piper PA-46-310P Malibu, N264DB, avait disparu du radar, en transit de Nantes, en France, à Cardiff, au Royaume-Uni".

Le rappport de l'AAIB (en anglais)Le Piper Malibu, avion monomoteur à bord duquel se trouvait Emiliano Sala avec son pilote David Ibbotson s'est abîmé en mer au dessus des îles anglo-normandes.

L'avion avait quitté Nantes pour rejoindre Cardiff, où Sala venait de signer un contrat avec le club de foot. La carcasse du Piper Malibu avait été localisée le 3 février. Le corps d'Emiliano Sala avait été retrouvé dans l'épave de l'avion. 

"L'épave du N264DB a (...) été retrouvé sur le fond marin à une trentaine de mètres de la position du dernier point radar secondaire enregistré par le radar de Guernesey", explique l'AAIB dans son rapport.
L'épave du Piper Malibu à bord duquel Emiliano Sala et David Ibbotson avaient pris place le 221 janvier 2019 / © DR AAIB
L'épave du Piper Malibu à bord duquel Emiliano Sala et David Ibbotson avaient pris place le 221 janvier 2019 / © DR AAIB
Concernant les conditions de vol, l'AAIB précise que le Piper Malibu était équipé "d'un système de protection contre le givre qui lui permettait de voler dans ces conditions. Il était également équipé pour être piloté en toute sécurité la nuit grâce aux Instrument Meteorological Conditions (IMC6).

Pour ce qui est du pilote, l'AAIB précise que David Ibbotson était titulaire d'une licence de pilote privé délivrée par l'aviation civile anglaise et d'une autre licence de pilote privé délivrée par la direction américaine de l’aviation civile.

Dans son rapport, l'AAIB fait également état des autorisations de transporter des passagers. 
"Une licence de pilote privé ne permet pas à un pilote de transporter des passagers contre rémunération; pour ce faire, il doit être muni d'une licence de pilote commercial. La base sur laquelle le passager était transporté à bord du N264DB n'a pas encore été établie."

En conclusion, l'AAIB précise que "l'enquête continue d'examiner tous les aspects opérationnels, techniques et organisationnels pertinents. et les facteurs humains qui ont pu contribuer à l'accident."

Le corps de David Ibbotson reste, à ce jour, introuvable. Les recherches, interrompues en raison des mauvaises conditions climatiques, pourraient reprendre cette semaine.

Sur le même sujet

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité

Les + Lus