Disparition de Steve Maïa Caniço : un an après, Nantes marche à la mémoire de Steve

Plusieurs milliers de personnes à Nantes ont participé à une marche blanche ce 21 juin pour l'anniversaire de la mort de Steve Maïa Caniço. Du miroir d'eau, le cortège a cheminé jusqu'au lieu du drame, devant la fresque évoquant la vie joyeuse du jeune homme.

À Nantes, au départ de la marche blanche pour Steve Maïa Caniço, mort, tombé dans la Loire après une charge de police la nuit de la fête de la musique 2019
À Nantes, au départ de la marche blanche pour Steve Maïa Caniço, mort, tombé dans la Loire après une charge de police la nuit de la fête de la musique 2019 © Valentin Pasquier / France Télévisions

Il y a un an, le 21 juin 2019, Steve Maïa Caniço, 24 ans a perdu la vie en se noyant dans la Loire, le jour de la Fête de la musique.

Ce dimanche 21 juin au pied du château des ducs de Bretagne de Nantes, les amis du jeune homme avaient donné rendez-vous à tous ceux qui voulaient lui rendre hommage. Les proches de Steve Maia Caniço, parés de t-shirts blancs ou de gilets réflechissants oranges, ont voulu une marche "pacifique, symbolique, et silencieuse", refusant les slogans politiques ou anti-police.

Au sein du cortège, on trouve des proches mais aussi des inconnus touchés par le sort du jeune animateur périscolaire. Thierry, Corinne et Maria sont venus de Touraine pour participer à la marche. "On vient en mémoire de Steve, on ne veut pas l'oublier et on a besoin de savoir. C'est un droit républicain de savoir ce qu'il s'est réellement passé ce soir-là," confie Thierry.

Au son des enceintes

Plus de 3 000 personnes ont participé à cette marche, démarrée au son des sound systems, qui s'est dirigée tranquillement vers le quai Wilson, le lieu où a été menée l'opération policière qui a entraîné la noyade du jeune homme. La musique techno, que Steve Maïa Caniço appréciait énormément, n'a quitté la foule à aucun moment, crachée par des amplis transportés par des vélos en tête de cortège.

Au pied de la grue jaune de l'île de Nantes, la foule s'est assise pour une minute de silence, puis a écouté plusieurs discours prononcés par les amis de Steve et son père. Les milliers de manifestants ont pu se rendre jusqu'à la fresque ornant le mur d'un entrepôt du port, évoquant la vie joyeuse du jeune homme.

À 19 heures, les participants ont quitté tranquilement l'île de Nantes après avoir dansé devant cette fresque. Plusieurs manifestations, elles interdites par la préfecture, sont prévues dans la soirée pour continuer l'hommage. Les contrôles des forces de l'ordre ont entraîné 15 interpellations en fin de journée (20 heures).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
fête de la musique culture musique société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter