• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Éducateur tué à Nantes : troisième jour du procès de Florin Safta

Portrait de Florin Safta, accusé d'avoir tué un éducateur à Nantes en mars 2015 / © Dessin Franck Lemort
Portrait de Florin Safta, accusé d'avoir tué un éducateur à Nantes en mars 2015 / © Dessin Franck Lemort

Après avoir examiné la personnalité de l'accusé, la cour a entendu ce lundi les témoins du drame. Deux ans après les faits, les collègues de Jacques Gascowtt, l'éducateur spécialisé mortellement poignardé par Florin Safta, sont encore sous le choc. Certains ont même quitté la profession.

Par Céline Dupeyrat

►Suivez ce troisème jour d'audience avec Eléonore Duplay en Live Tweet


Rappel des faits 

Le 19 mars 2015, Géraldine Pallier est accompagnée de sa petite fille. Elle a rendez-vous au service social de la protection de l'enfance pour une "visite médiatisée" avec son ex-compagnon, lorsque ce dernier se jette sur elle pour lui porter un coup de couteau.
Jacques Gasztowtt, l'éducateur spécialisé qui a voulu s'interposer, est alors mortellement poignardé à la carotide.

Géraldine Pallier prend la fuite mais est rattrapée par Florin Safta qui lui porte deux autres coups de couteau, alors qu'elle tente de se réfugier dans un restaurant voisin. Ce sont d'ailleurs des clients du restaurant qui interviendront.

Au lendemain des faits, les travailleurs sociaux se mobilisent spontanément. C'est le juge des enfants qui en 2014, avait souhaité une médiation. L'une des visites qui ont finalement coûté la vie à Jacques Gastowtt.

Le matin du drame, Florin Safta avait acheté cinq couteaux neufs, achat qui a permis de retenir les chefs d'assassinat
et tentative d'assassinat... Il risque la prison à perpétuité.

Notre reportage





A lire aussi

Sur le même sujet

DOCUMENTAIRE. Mes parents, ces héros ordinaires

Les + Lus