• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

FC Nantes : Nantes Métropole suspend la vente du terrain destiné au deuxième stade de football de la Beaujoire

Le stade de La Eeaujoire à Nantes / © Claude Bouchet, France 3 Pays de la Loire
Le stade de La Eeaujoire à Nantes / © Claude Bouchet, France 3 Pays de la Loire

La situation du président du FC Nantes Waledmar Kita et "l’annonce d’une enquête préliminaire du parquet national financier visant la situation fiscale de M. Kita" a pesé dans cette décision.  

Par Guénolé Seiler

C'est la fin d'un feuilleton qui mettait Johanna Rolland, maire de Nantes et présidente de Nantes Métropole dans une situation très compliquée face à la montée des protestations quant au projet de deuxième stade puis de l'annonce de l'enquête visant Waldemar Kita.    

Le texte du communiqué publié par Nantes Métropole : 

L’intérêt pour Nantes et pour le Football Club de Nantes d’un stade moderne répondant durablement aux standards d’aujourd’hui, sans un euro de financement public est manifeste. Au-delà des tensions, des oppositions ou des interrogations que ce projet suscite, l’annonce d’une enquête préliminaire du parquet national financier visant la situation fiscale de M. Kita rend impossible la cession d’un terrain public à son profit.

Sans préjuger évidemment des suites de cette enquête, il est clair que le projet ne pourra, en tout état de cause, pas se dérouler dans les délais envisagés, ni dans un climat serein, quelles qu’en soient les conclusions.

Aussi Johanna Rolland, Maire de Nantes, Présidente de Nantes Métropole a décidé d’y mettre un terme. Elle en a naturellement informé le Président du FCN ainsi que les maires et les responsables des groupes politiques de la Métropole.

La question d’un stade durablement à la hauteur de la 6e ville de France et de son club reste posée à moyen terme.

Le principe constant que rappelle Johanna Rolland : « pas d’argent public pour un stade neuf ou rénové à destination du foot business » reste intangible. Fidèle à ce principe, Nantes Métropole demeure ouverte à ce que son club, le FCN, puisse le jour venu porter le projet de développement
d'une enceinte à la hauteur de son histoire et de son ambition.

Nantes Métropole reste propriétaire du stade de la Beaujoire. Elle y conduira les travaux d’entretien et d’amélioration tels qu’ils étaient initialement prévus, ainsi que ceux permettant l’accueil de la Coupe du Monde de rugby en 2023.


En fin de semaine dernière, dénonçant les opacités dans ce dossier, l'association de supporters "A la nantaise" avait menacé de porter l'affaire devant le tribunal administratif. 
Vendredi soir, une autre association de supporters "La brigade Loire" avait déployé une banderole de protestation en marge du grand débat organisé à Nantes.
La banderole a été déployée à l'occasion du grand débat organisé salle Nantes Erdre / © Matthieu Maillet
La banderole a été déployée à l'occasion du grand débat organisé salle Nantes Erdre / © Matthieu Maillet

A lire aussi

Sur le même sujet

Nantes : le samedi 6 avril 2019, la vidéo de manifestants pris au piège d'une "nasse" fait polémique

Les + Lus