• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

FC Nantes : les réactions après le retrait de Nantes Métropole du projet de nouveau stade

Le stade du yelloPark tel qu'il pourrait être en 2022. / © Cabinet Galivel & Associés
Le stade du yelloPark tel qu'il pourrait être en 2022. / © Cabinet Galivel & Associés

Nantes Métropole a annoncé ce lundi 25 février son retrait du projet de nouveau stade à la Beaujoire. "Une sage décision" pour beaucoup...

Par Fabienne Béranger

Le député LREM de Loire-Atlantique, Mounir Belhamiti salue "la sage décision de Johanna Rolland, qui vient de mettre fin à un -mauvais- feuilleton, dont le dernier épisode aura été celui du projet des deux stades."
Pour Ronan Dantec, sénateur écologiste de Loire-Atlantique, il s'agit aussi d'"une sage décision prise par Johanna Rolland".
Même son de cloche chez Françoise Verchère, référente d'Anticor 44, qui "reste persuadée que c'était un erreur d'être en affaire avec quelqu'un comme Waldemar Kita, parce qu'on sait depuis le début que c'est un personnage un petit peu curieux, on va dire... En tout cas, qui a des zones d'ombre".

C'est par un communiqué publié ce lundi 25 février que Nantes Métropole a annoncé sa décision de mettre fin au projet de second stade à La Beaujoire

"L’annonce d’une enquête préliminaire du parquet national financier visant la situation fiscale de M. Kita" a pesé dans cette décision, a précisé Nantes Métropole.  
Hervé Grelard, conseiller municipal LREM de Nantes, ironise d'ailleurs sur ce motif :  "le malheur des uns, faisant parfois le bonheur des autres, la Présidente voit dans l’enquête préliminaire du parquet national financier visant la situation fiscale de Monsieur KITA, Président du FCN, une opportunité pour échapper à un véritable fiasco politique à un an des élections municipales."

Pour  Laurence Garnier, conseillère municipale LR ce projet était une "bouffonnerie ridicule", "Les Nantais méritent que leur Maire ait un peu plus de vision et de cohérence. Le mandat de Johanna Rolland restera dans l’histoire et dans la tête des Nantais celui des projets ratés: Notre-Dame des Landes en 2018, le nouveau stade en 2019". 

Présente, mardi 26 février à Nantes, Roxanna Maracineanu, la ministre des Sports a assuré que : "cet abandon du projet Yellow Park ne devrait pas impacter la candidature de la ville de Nantes pour recevoir des matchs de la Coupe du monde de rugby 2023 et des Jeux Olympiques 2024", qui se dérouleront en France.

► Le reportage de Marion

et Mathieu Maillet / France3

Sur le même sujet

Nantes : le samedi 6 avril 2019, la vidéo de manifestants pris au piège d'une "nasse" fait polémique

Les + Lus