Finalement la nuit : Quand la voix de la Suédoise Fredrika Stahl croise les mots du Nantais Dominique A

C'est l'histoire d'une rencontre, d'une rencontre entre une voix et un texte. La voix est celle de la chanteuse Fredrika Stahl, le texte est signé Dominique A, le résultat est un petit bijou musical qui caresse l'oreille dans le bon sens... comme une évidence.

© extrait du clip Finalement la nuit

Avant d'être l'histoire d'une rencontre, c'est l'histoire d'un album disponible depuis le 12 mars. Natten, nuit en suédois, a été composé entre le coucher et le lever du soleil, d'où l'atmosphère très particulière qui s'en dégage, onze titres à la douceur ouatée et mélancolique.

Et puis, au milieu de ces onze titres, un duo, entre Fredrika et le Nantais de longue adoption, Dominique A. Elle a composé la musique, les mélodies et posé sa voix, lui a apporté ses textes et accepté de l'accompagner vocalement.

Finalement la nuit, un nom prometteur qui tient ses promesses, comme le songe d'une longue nuit d'hiver, un voyage au pays de la sensibilité scandinave. Mais avec, et c'est une première pour Fredrika, un texte en français. Pourquoi ? Comment ? Fredrika nous dit tout et bien plus encore...

Fredrika Stahl - Finalement la nuit (feat. Dominique A) [Official Music Video]

Que raconte cette chanson Finalement la Nuit ?

Fredrika. Dominique m’a raconté que comme pour moi le thème de la nuit est quelque chose qui revenait sans cesse dans ses chansons. Au point où un jour il s’est dit : ça suffit je vais écrire une ultime chanson de la nuit “Finalement la nuit”. Ce morceau est très mélancolique, il reflète nos nuits d’angoisse, de chagrin, la fin mais aussi le renouveau. 

C'est la première fois que vous chantez en français. Qu'est-ce qui vous a finalement décidé ?

Fredrika. L’album était déjà fini et mixé quand j’ai fait part à mon manager du regret de ne pas avoir de chanson en français. Je voulais que mon album soit le plus personnel possible et la France et le français font partie de moi. Seulement je n’ai jamais écrit une chanson en français. Mon manager m’a alors parlé d’un texte de Dominique A qu’il avait lu il y a plusieurs années. Il se rappelait du titre “Finalement la nuit”. Le thème collait parfaitement à celui de mon album. Quand j’ai lu les paroles, j’ai eu un vrai coup de coeur. Je me suis installée au piano et la mélodie m’est venue immédiatement. C’était une évidence.

Faire un duo est toujours un exercice difficile. Vos voix s'accordent ici à merveille. Il a été facile de convaincre Dominique A de se joindre à vous ?

Fredrika. Avec cette chanson tout s’est fait de manière naturelle. Dominique était très réceptif et a eu une réaction tellement positive quand il a reçu la chanson que je lui ai tout de suite demandé s'il voulait bien la chanter avec moi. Je suis très honorée et fière de l’avoir à mes côtés sur cet album.

La réalisation du clip a été confiée à un autre Nantais Gaëtan Chataigner. Vous connaissiez son travail ?

Fredrika. Je connaissais déjà un peu le travail de Gaëtan avec les clips de Philippe Katerine mais je l’ai découvert plus en profondeur avec les clips de Dominique. Ils travaillent beaucoup ensemble et ça se ressent. Pendant le tournage, il y a une confiance absolue et c’est super car du coup on se sent totalement libre et on ose essayer plein de choses. J’ai adoré travailler avec lui. 

Votre album Natten est sorti il y a quelques jours. Comment vivez-vous cette période étrange ?

Fredrika. Ce projet est ce qui m’a aidé à tenir le cap pendant cette période difficile. Je travaille dessus depuis des années et ce n’était pas une option pour moi de décaler la sortie. Maintenant qu’il est sorti, je n’ai qu’une idée en tête, pouvoir le partager avec le public en concert…

Merci Fredrika. Propos recueillis par Eric Guillaud le 24 mars 2021

Plus d'info sur Fredrika ici, sur Dominique A

Fredrika Sthal sera l'invitée d'Emmanuel Faure le 29 mars à 18h53 sur France 3 Pays de la Loire et sera en concert le 31 juillet au festival La P'Art Belle à Sarzeau (56) dont la configuration devrait lui permettre de se tenir...

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
musique culture