France 3 Pays de la Loire : "Pardon mais" bon vent à notre journaliste Christophe Turgis

Publié le Mis à jour le

L’heure de la retraite a sonné pour Christophe Turgis, journaliste de notre rédaction bien connu dans la sphère nantaise.

Cela fait 32 ans qu’il a posé ses valises à Nantes, par un beau jour d'avril 1990, au début de la grande aventure de France 3 Estuaire. Et de ses folies impensables aujourd’hui…

De très nombreuses années, sa photo en costume de Cupidon, revêtu pour les nécessités d'un tournage un jour de Saint-Valentin, a d’ailleurs trôné dans la salle de rédaction.

Et puisqu'on parle chiffon, Sabine Daniel, son alter ego de l'époque, et depuis partie officier à la rédaction de France 3 Normandie à Caen, ne peut oublier "ses pulls Anny Blatt et ses cravates très improbables" du début.

"On a été "mariés" 10 ans" professionnellement, se souvient Sabine.

"On s'est tout de suite bien entendu, on a fait la même école (l'IUT de Bordeaux), on fumait les mêmes clopes ça rapproche".

L'un de ses meilleurs souvenirs avec Christophe : un tournage au parc aux canards de Ker Anas, en Brière, "il s'était fait courser par un jard, il n'a jamais couru aussi vite, on a mis les images en générique de fin". 

"Pauvre fille"

Mais Christophe c'est aussi et surtout un bougon, notre Jean-Pierre Bacri à nous.

S'il était un Schtroumpf, ce serait sûrement le Schtroumpf grognon. Cet homme, indubitablement, ne laisse pas indifférent, il râle souvent mais c’est comme ça qu’on l’aime car "bougon mais avec beaucoup d'humour", précise Sabine.

Parlez-lui de train, de tram, de vélo, de sa Normandie, et le grognon devient passion.

En matière de transports, "bien des décideurs ligériens eurent été inspirés de le consulter en amont plutôt que le jour de l’inauguration ! Car Toto, ça ne le dérange pas de mettre en puzzle un très gros projet", estime Christophe François, qui a partagé l'aventure d'Estuaire avec Christophe, et est aujourd'hui journaliste à la rédaction de France 3 Pays de la Loire à Saint-Nazaire.

Et ce garçon est tellement passionné qu’il est difficile de lui faire entendre raison… même quand il a tort.

Dans la rédaction, on ne compte plus le nombre de fois où une conversation s’est terminée par un "Pauvre fille" bien senti... une fois l'homme à bout d'arguments.

Sans compter sa "mauvaise foi absolue", souligne Sabine.

N’empêche que, "Pardon mais…", devrais-je dire pour reprendre un autre de ses tics de langage, ils sont peu nombreux à savoir reconnaître, comme Christophe, qu'ils peuvent avoir tort parfois, et à revenir présenter leurs excuses.

Une belle plume

Mais Christophe, c'est aussi une plume, une très belle plume. De celles qui vous embarquent dans leur récit et vous font regretter d'arriver à la fin du livre.

"Du temps d’Estuaire, il n’avait pas son pareil pour vous transporter ailleurs en 1 minute TTC, dans une expo, le long d’un cours d’eau ou à bord d’un TER…", reconnait Christophe François.

Ces 15 dernières années, Christophe a trempé sa plume dans l'encrier du numérique pour le site web de France 3 Pays de la Loire. Désormais, il part écrire une autre page de son histoire. Bon vent Tutur, au volant de ton Combi !