François Autain, ancien maire de Bouguenais, est mort à 84 ans

En 2011, François Autain présidait notamment la mission d'information du Sénat autour du Mediator. / © Vincent Isore / Maxppp
En 2011, François Autain présidait notamment la mission d'information du Sénat autour du Mediator. / © Vincent Isore / Maxppp

Il fut maire de Bouguenais pendant 22 ans, puis député, sénateur, secrétaire d'Etat sous Mitterrand. François Autain s'est éteint à l'âge de 84 ans.

Par Eleonore Duplay

Les habitants de la Loire-Atlantique se souviennent de lui comme le maire de Bouguenais, la ville qu'il dirigea pendant 22 ans, entre 1971 et 1993.

Médecin de formation, François Autain avait le coeur ancré à gauche. Son parcours politique l'a conduit du parti socialiste au parti de gauche, nouvellement créé en 2008 par Jean-Luc Mélenchon.

Au cours de ses mandats comme maire de Bouguenais, il avait notamment donné le nom de Pierre Overney, militant maoïste tué en 1972 au cours d'une action, devant l'usine Renault de Billancourt.

Sous Mitterrand, François Autain fut nommé successivement secrétaire d'Etat chargé de la sécurité sociale, des immigrés, puis auprès du ministre de la défense.

LBD et Médiator parmi ses derniers combats


Député, puis sénateur, François Autain avait notamment saisi  la Commission nationale de déontologie de la sécurité après qu'un lycéen nantais de 17 ans ait perdu l'usage d'un oeil pendant une manifestation contre la loi Pécresse en 2007, lors d'un des premiers usages de lanceurs de balle de défense, à l'époque expérimental.

Parmi ses derniers combats, François Autain a présidé la mission d'information parlementaire du Sénat sur le Médiator, en 2011.

Sur Twitter, c'est sa nièce, Clémentine Autain, qui a annoncé son décès survenu dans la nuit du 20 au 21 décembre.

Sur le même sujet

Les + Lus