Sentiment d'insécurité à Nantes ? L'interview de Gilles Nicolas, adjoint en charge de la sécurité

Après la nouvelle agression d'un chauffeur de bus ce week-end à Nantes, France 3 Pays de la Loire recevait dans son journal de la mi-journée l'adjoint en charge de la sécurité, Gilles Nicolas, pour évoquer l'insécurité, l'arrivée de 60 CRS mais aussi le rôle de la nouvelle Maison de la tranquillité.

Par Eric Guillaud

"Il ne faut pas être dans le déni. Nous avons des problèmes d'insécurité sérieux dans cette sixième ville de France mais il ne faut pas être non plus dans le catastrophisme, Nantes c'est pas Marseille comme certains voudraient le dire"

Interrogé par Marion Naumann, Gilles Nicolas, adjoint en charge de la sécurité à Nantes, a réagit à la nouvelle agression d'un chauffeur de bus ce week-end. Il a aussi et surtout évoqué le renfort des 60 CRS accordé par l'état, le rôle de la nouvelle Maison de la Tranquillité publique, une première nationale, et l'arrivée en septembre 2018 de caméras de surveillance comme instrument de protection et d'élucidation...
Interview Gilles Nicolas, adjoint à la sécurité de la ville de Nantes

 

Sur le même sujet

Un bébé, un livre : lutter contre l'illétrisme dés la maternité

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne